Yamaha MotoGP

MOTOGP - On refait le Grand Prix : Viñales (Yamaha) n'a même pas besoin de lutter pour s'envoler

On refait le Grand Prix : Viñales n'a même pas besoin de lutter pour s'envoler

Le 10/04/2017 à 01:35Mis à jour Le 10/04/2017 à 13:39

GRAND PRIX D'ARGENTINE - Maverick Viñales (Yamaha Factory) a déjà pris le large dans le duel l'opposant à Marc Marquez (Honda HRC), alors que les deux pilotes n'ont toujours pas véritablement bataillé en piste. Une aubaine pour le jeune pilote de la firme au diapason.

Eurosport Player :

Voir sur Eurosport

La note : 3/5

La course n'a pas manqué d'animation mais la bagarre pour la victoire est restée bien maigre. La chute précoce de Marc Marquez (Honda HRC) a annihilé l'optique d'un duel direct avec son plus sérieux rival pour la couronne, Maverick Viñales (Yamaha Factory).

Comment Maverick Viñales (Yamaha Factory) a gagné

Finalement, l'Espagnol a appliqué le même schéma qu'au Qatar. Patient, sûr de sa force, le prodige de Roses a haussé le ton au moment où Marquez a laissé filer la victoire en perdant l'avant dans le quatrième tour. Après ce tournant, il a joué au métronome en alignant 9 tours sous les 1'40". Aucun autre pilote n'a été capable de tenir ce rythme, et Cal Crutchlow (Honda LCR) a été son meilleur allié en contenant Valentino Rossi (Yamaha Factory) 14 tours durant.

Vidéo - La domination de Viñales sur Rossi, Marquez et les autres cadors au tapis : le résumé

02:59

Le grand battu : Marc Marquez (Honda HRC)

Le champion du monde en titre avait probablement fait le plus dur samedi en survolant la qualification alors que ses principaux rivaux avaient dû se contenter des deuxième et troisième lignes. Après l'extinction des feux, le Catalan a assuré le holeshot et s'est rapidement construit une marge confortable supérieure à deux secondes sur son premier poursuivant. Le leader du HRC aurait pu (dû ?) s'en contenter et a tout perdu en laissant filer cet effort dans une chute. Le surdoué de Cervera cherche encore les causes de cette erreur mais a déjà subi une énorme gifle sur le plan comptable.

L'attaquant : Johann Zarco (Yamaha Tech3)

Le Français voulait faire oublier sa malencontreuse chute qatarienne. Il a parfaitement réussi son coup et s'est offert la plus belle remontée du Grand Prix, passant du 14ème au 5ème rang. Le Cannois a facilement débordé son coéquipier Jonas Folger et s'est même payé Dani Pedrosa (Honda HRC). Il a préféré sécuriser un Top 5 à une attaque kamikaze sur Alvaro Bautista (Ducati Aspar). Sage et juste décision.

Vidéo - Guidon, tableau de bord, options électroniques... : Zarco nous livre les secrets de sa Yamaha

03:10

Le Top 5 de la course

1-Maverick Viñales (Yamaha Factory), 2-Valentino Rossi (Yamaha Factory), 3-Cal Crutchlow (Honda LCR), 4-Alvaro Bautista (Ducati Aspar), 5-Johann Zarco (Yamaha Tech3).

Le mot du vainqueur : Maverick Viñales (Yamaha Factory)

"Marquez a commencé très fort, et quand il est tombé, je me suis dit qu'il fallait essayer d'engranger le plus de points possible. Je suis heureux."

On aurait aimé : Un duel Marquez - Viñales en piste

Ils sont les deux principaux candidats à la couronne mais n'ont pas encore livré de véritable bataille en piste. En délicatesse avec son pneu avant au Qatar, Marquez n'avait pu rivaliser avec Viñales. A Termas de Rio Hondo, le pilote Yamaha avait le rythme pour jouer la gagne avec son rival Honda mais l'optique d'un duel carénage contre carénage s'est trop vite évaporée. Dommage. Vivement Austin.

La déclaration : Valentino Rossi (Yamaha Factory)

Noyé dans ses réglages aux essais, en Argentine comme au Qatar, la superstar de Tavullia a, une nouvelle fois, trouvé les ressources pour aligner un second podium, encore plus inespéré que le premier. L'Italien réussit un début de saison costaud. Mais il reste dans l'ombre de son coéquipier.

"Mon problème ? C'est la solidité de Maverick. Il est très rapide et précis."

Le tweet :

Jorge Lorenzo (Ducati Team) n'a même pas existé à Termas de Rio Hondo. Le triple champion du monde a fini au tapis dès le premier virage.

La stat : 27 ans

Viñales s'inscrit en héritier des plus grands champions de l'Histoire. Devenu deuxième pilote le plus jeune, derrière Mike Hailwood, à conquérir deux succès avec deux marques distinctes au Qatar, "Top Gun" a, ce dimanche, succédé à Wayne Rainey. Depuis les deux victoires d'affilée de l'Américain au Mondial 1990, aucun pilote Yamaha n'avait réédité cette performance en ouverture d'un championnat.

Le point au Mondial Pilotes

1- Maverick Viñales (50 points), 2-Valentino Rossi (36 pts), 3-Andrea Dovizioso (20 pts), 4-Scott Redding (17 pts), 5-Cal Crutchlow (16 pts).

Valentino Rossi (Yamaha Factory) célèbre sa place de deuxième au Grand Prix d'Argentine 2017

Valentino Rossi (Yamaha Factory) célèbre sa place de deuxième au Grand Prix d'Argentine 2017Yamaha MotoGP

Le point au Mondial Equipes

1-Yamaha Factory (86 points), 2-Yamaha Tech3 (27 pts), 3- Ducati Pramac (26 pts), 4-Ducati Team (25 pts), 5-Honda HRC (24 pts)

Le point au Mondial Constructeurs

1-Yamaha (50 points), 2-Ducati (33 pts), 3-Honda (29 pts), 4-Aprilia (10 pts), 5-Suzuki (7 pts)

Prochaine manche : Grand Prix des Amériques

Il aura lieu les 21, 22, et 23 avril à Austin.

Valentino Rossi (Yamaha Factory), son coéquipier Maverick Viñales et Cal Crutchlow (Honda LCR) sur le podium du Grand Prix d'Argentine 2017

Valentino Rossi (Yamaha Factory), son coéquipier Maverick Viñales et Cal Crutchlow (Honda LCR) sur le podium du Grand Prix d'Argentine 2017AFP

0
0