Getty Images

MOTO3 - Joan Mir (Honda - Leopard Racing) vainqueur du Grand Prix d'Autriche 2017

Moto3 : Mir, l'énième remontada

Le 13/08/2017 à 11:40Mis à jour Le 13/08/2017 à 13:37

GRAND PRIX D'AUTRICHE - Joan Mir (Honda - Leopard Racing) a évolué à un autre niveau pour s'offrir une nouvelle remontée victorieuse, ce dimanche, à Spielberg.

Eurosport Player : Regardez la saison 2017 en LIVE

Voir sur Eurosport

Ses folles remontées ne surprennent même plus. C'est dire à quel point Joan Mir (Honda - Leopard Racing) nous a mal habitués. Ce dimanche, l'Espagnol s'est offert une nouvelle performance remarquable pour remporter le Grand Prix d'Autriche, et ainsi empocher son septième succès saisonnier sur onze possible. Loin, très loin derrière le Majorquin, Philipp Öettl (KTM - Südmettall Schedl GP Racing), et Jorge Martin (Honda - Del Conca Gresini) ont complété le podium.

Vidéo - L'envolée de Mir, la catastrophe pour KTM : le résumé en vidéo

03:26

Samedi, il avait quitté le paddock déçu, après avoir perdu son deuxième temps en qualification pour dépassement des limites de la piste. Sans nul doute, le pilote de 19 ans n'en avait pas pour autant oublié la victoire dominicale, lui qui a déjà, à plusieurs reprises, en Argentine ou en France, été capable de remonter le peloton avant de passer la ligne d'arrivée en premier. A Spielberg, Mir a récidivé. Et de quelle manière. Dixième au départ, douzième au premier tour, le pilote Leopard a pris les commandes dès le sixième tour. Pour ne plus jamais les lâcher.

Le miracle de Martin, la débâcle de KTM

Mieux, il a profité des bagarres de la meute de poursuivants pour s'offrir une marge confortable, supérieure à trois secondes sous le drapeau à damier. Öettl, lui aussi, a eu la bonne idée de creuser un très léger écart dans le dernier quart de course pour s'offrir un deuxième podium en carrière. Et que dire de Martin, victime d'une terrible chute lors des essais libres du Grand Prix d'Allemagne qui lui a fracturé la cheville et le calcanéum. Le Madrilène se déplace encore en boitant. Il a pourtant trouvé les ressources pour arracher le podium sur la ligne avant de fêter ce petit exploit, en larmes, avec son équipe.

Vidéo - Martin : "Je suis très ému"

00:58

A l'opposé, les déçus sont nombreux. A commencer par l'équipe KTM. A domicile, l'équipe autrichienne engagée par Aki Ajo visait un podium. Elle a récolté un double abandon. Coup sur coup Nicollo Antonelli, percuté par Tatsuki Suzuki (Honda - SIC58 Squadra Corse) et Bo Bendsneyder sont allés au tapis. Jules Danilo (Honda - Marinelli Rivacold Snipers), lui, a échoué au seizième rang, à la porte des points, passé sur la ligne par Kaito Toba (Honda - Team Asia). Mais son coéquipier Romano Fenati est probablement le plus grand perdant du week-end. Seulement treizième, l'Italien a perdu gros dans la course au titre. Avec 64 points de retard sur Mir, il a probablement fait une croix définitive sur la couronne.

Vidéo - La débâcle pour KTM : Antonelli percuté et furieux, Bendsneyder fautif

01:44
0
0