Getty Images

Marc Marquez sacré champion du monde pour la 4e fois

Marquez toujours sur le toit du monde
Par Eurosport

Le 12/11/2017 à 14:50Mis à jour Le 12/11/2017 à 16:30

GRAND PRIX DE LA COMMUNAUTE VALENCIENNE - Troisième dimanche à Cheste, Marc Marquez (Honda HRC) est champion du monde. Pour la quatrième fois en cinq ans, l'Espagnol est le roi de la planète MotoGP. L'abandon de son dernier rival, Andrea Dovizioso (Ducati Team), a scellé le destin de cette saison. Dans le dernier tour, Dani Pedrosa a privé Johann Zarco (Yamaha Tech3) de son premier succès.

Eurosport Player : Regardez le dernier GP de la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Marc Marquez avait répété que tout pouvait arriver... Et il a bien failli avoir raison, à ses dépens. Dimanche à Cheste, l'Espagnol a décroché sa quatrième couronne en MotoGP à l'issue d'un Grand Prix de la Communauté valencienne désespérément calme jusqu'à une série de rebondissements dans les sept derniers tours.

Parti de sa 45e pole position, le Catalan avait choisi au 5e tour de laisser l'intenable Johann Zarco (Yamaha Tech3) prendre la course à son compte, ayant bien vu les difficultés de son ultime rival, Andrea Dovizioso (Ducati Team), à suivre le rythme du groupe des cinq détachés. Il se tenait dans le sillage du Français lorsqu'il a décidé de passer en tête à l'attaque du 24e des 30 tours comptant pour la 18e manche du Mondial. Brièvement… Entré trop vite dans le virage n°1, déséquilibré, il a opéré un énième sauvetage miraculeux dont il a le secret pour rester sur ses roues.

Vidéo - Séquence frayeur : A 8 tours de l'arrivée, Marquez a bien failli tout perdre...

01:25

Dé pipé ?

Informés que #MM93 était retombé au 5e rang, les pilotes officiels Ducati ont alors décidé de jouer leur va-tout. Jorge Lorenzo, tout d'abord, a chuté. Puis Andrea Dovizioso est aussi parti à la faute, à basse vitesse suite à un off. Ses derniers espoirs de titre envolés, l'Italien est rentré sous les applaudissements de son team.

Devant, Johann Zarco (Yamaha Tech3) a repoussé les attaques de Dani Pedrosa (Honda HRC), jusqu'à la dernière, de trop, à l'amorce du dernier tour. Jamais parvenu à repasser, le Français a égalé son meilleur résultat du Grand Prix de France.

A l'origine de cette réaction en chaine, Marc Marquez a pu sauver une place sur le podium pour prolonger la fête entamée par un jet de dé (pipé ?) retombé sur le 6. Comme son nombre total de titres en Mondiaux de vitesse.

Vidéo - Marquez sacré, Zarco frustré : Les temps forts de la course

03:56
0
0