AFP

Hamburger, milk-shake, frites au fromage : le "petit plaisir" de Metella lui a rapporté une médaille

Hamburger, milk-shake, frites au fromage : le "petit plaisir" de Metella lui a rapporté une médaille
Par AFP

Le 21/05/2016 à 22:52Mis à jour Le 22/05/2016 à 07:34

CHAMPIONNATS D'EUROPE - Médaillé de bronze lors du 100m papillon, samedi, Mehdy Metella a enfin débloqué son compteur individuel dans un rendez-vous international et pris date pour les Jeux de Rio. Le nageur marseillais a même ajouté une histoire originale autour de cette première médaille.

A moins de trois mois des Jeux Olympiques de Rio, Mehdy Metella (100m papillon) s'est offert, samedi à Londres, sa première grande médaille en individuel avec le bronze tout comme Charlotte Bonnet (200 m libre), emplie d'émotions lors de l'Euro 2016 de natation.

Puissant, impressionnant mais encore en devenir, Metella a monté une marche significative dans le bassin londonien des Jeux de Londres en décrochant sa première médaille internationale avec un bon chrono (51"70). Le Marseillais de 23 ans ne compte pas s'arrêter là mais cette médaille lui a fait bien plaisir, sur une épreuve remportée par un cador de la natation, le Hongrois Laszlo Cseh (50"86).

Vidéo - Metella est revenu de loin

01:16

Il y a la médaille et sa petite histoire. Au régime depuis quelques semaines, le Français s'était donc permis un "petit plaisir" culinaire la veille de cette finale. Et la méthode, plutôt originale pour un sportif de très haut niveau, a marché. "Cela m'a fait beaucoup de bien", a expliqué le nageur marseillais. "Je suis allé à Shake Shack (restaurant à Londres) : hamburger, milk-shake au beurre de cacahuète et des frites au fromage, alors je vous dis pas !", a-t-il raconté.

Cinquième sur cette épreuve à Kazan, le Français avait pris date lors des derniers Mondiaux. Plus sérieux et besogneux, il s'est mis au diapason pour aller chercher cette breloque, avec notamment l'aide d'un préparateur mental. Le nouveau Metella a plu. Au point même d'attirer l'attention de Laszlo Cesh, le champion d'Europe multi-imédaillé. "Il m'a dit de belles paroles et ça me touche. Moi maintenant je ne suis personne dans cette natation mondiale, je n'ai pas encore fait mon petit nom mais aujourd'hui je suis content", a expliqué Metella.

Le petit frère de Malia Metella, vice-championne olympique 2004 sur 50m libre, a pourtant déjà en poche une médaille d'or mondiale, avec le relais 4x100 m libre l'année dernière à Kazan (Russie). Metella, qui a désormais franchi un premier cap, sait que "la route est encore longue" jusqu'à Rio où il promet "des jolies surprises."

Mehdy Metella lors des Championnats d'Europe de Londres

Mehdy Metella lors des Championnats d'Europe de LondresPanoramic

Bonnet débloque elle aussi son compteur individuel

C'était également une grand première pour Charlotte Bonnet. Médaillée de bronze sur le 200m nage libre, samedi, avec un chrono en 1'56"51, la nageuse de l'Olympic Nice Natation a enfin franchi le cap individuel qu'elle espérait.

Et cette première performance notable dans une compétition internationale a été réalisée dans le bassin des Jeux de Londres, où quatre ans auparavant elle avait décroché le bronze sur le relais 4x200 m libre avec sa grande amie Camille Muffat, disparue tragiquement le 9 mars 2015. "Cela signifie beaucoup pour moi", a soufflé la Niçoise âgée de 20 ans avant de laisser couler ses larmes.

"Ce bassin, il me rappelle beaucoup de souvenirs, je voulais vraiment faire une médaille. J'étais stressée parce que ça me tenait vraiment à coeur de réussir cette course et voilà je suis super contente", a ajouté la nageuse niçoise. Bonnet, réconfortée par la Hongroise Evelyn Verraszto, a passé un cap mental important après être passée à côté de belles opportunités de médailles pendant deux ans. Frustrée à Kazan, où elle n'avait pas franchi les demies, elle peut désormais rêver d'une finale olympique à Rio.

Vidéo - 200m Freestyle Women

01:32
0
0