Getty Images

Mehdy Metella en bronze sur 100m nage libre, derrière un Caeleb Dressel impérial

Metella s'offre le bronze derrière un Dressel impérial

Le 27/07/2017 à 18:01Mis à jour Le 27/07/2017 à 18:38

MONDIAUX DE BUDAPEST - Mehdy Metella a décroché la médaille de bronze lors de la finale du 100m nage libre, jeudi à Budapest. Son premier podium en individuel en championnat du monde, qui permet à la France d'ouvrir (enfin) son compteur. Caeleb Dressel, auteur d'un superbe chrono (47''17), est sacré, loin devant son compatriote américain Nathan Adrian (47''87) et Metella (47''89).

Caeleb Dressel était intouchable. Vraiment. Loin devant, de A à Z. L'Américain, qui a signé un exceptionnel 47''17 pour décrocher l'or mondial (9e chrono de l'histoire), a dominé les fauves lâchés à ses trousses. Parmi lesquels son compatriote Nathan Adrian, 2e, et Mehdy Metella, 3e. Le Français, qui avait signé le meilleur temps des demies en 47"65, n'a pas réussi à nager plus vite en finale, jeudi à Budapest. Mais, à la bagarre, il a accroché le podium du 100 mètres nage libre. Pour sa première finale individuelle aux Championnats du monde. Pas de quoi rougir, d'autant qu'il est devenu le sixième Tricolore médaillé sur la distance reine. Le troisième en bronze.

A 25 ans, Mehdy Metella a ouvert le compteur de l'équipe de France en bassin. Et il a pris date à Budapest. "C'est positif", a-t-il confié juste à sa sortie de l'eau. Avant d'avouer qu'il avait "très mal aux jambes à (s)on arrivée à la piscine" et de conclure avec sagesse : "Il faut apprendre".

Dressel met fin à la disette

Metella a réussi l'aller - retour vers le podium en 47''89, soit 24 centièmes de plus qu'en demie. Et, surtout, deux de plus que Nathan Adrian (47''87), qui l'a devancé d'un souffle. Metella a réussi une course régulière dans le sillage du nouveau champion du monde. Ligne d'eau numéro 4, le Guyanais nageait à côté de Dressel, à la 5. L'Américain, parti comme une balle (22''31 aux 50 mètres), a terminé… comme une balle. En 47''17. Personne n'avait nagé aussi vite cette année. Personne ne pouvait aller chercher le Floridien de 20 ans, sixième de la finale olympique à Rio et recordman des Etats-Unis.

Déjà sacré sur 4x100 et 4x100 4 nages mixte, Dressel met aussi fin à la disette US sur la distance. Depuis 2001 et Anthony Ervin, personne n'avait réussi un tel tour de force. La France, elle, a déjà eu un champion olympique sur la distance, Alain Bernard, en 2008. Elle attend toujours un homme en or aux Mondiaux. Elle ne l'a pas trouvé jeudi. Mais elle sait qu'elle possède désormais un sérieux prétendant pour le rendez-vous de Gwangju, dans deux ans.

0
0