AFP

Jeux Olympiques -Florent Manaudou tentera le doublé 50-100 à Rio

Manaudou veut tenter le doublé 50-100 à Rio

Le 22/12/2015 à 07:14

JO RIO 2016 - Florent Manaudou s'est décidé. Il doublera le 50 et le 100m nage libre l'été prochain aux Jeux Olympiques. Un pari audacieux, mais qui motive le nageur de Marseille.

Tout s'est donc joué samedi. A Nîmes, en claquant un 47"98 en finale synonyme de record personnel égalé, Florent Manaudou a acquis la conviction qu'il devait franchir le pas et tenter un difficile et audacieux doublé 50 et 100m nage libre aux prochains Jeux Olympiques, en 2016, à Rio de Janeiro. Lundi, il a annoncé à nos confrères de L'Equipe qu'il avait "envie de tenter l'aventure".

Il a par ailleurs confirmé à Eurosport ce lundi après-midi que ce défi le tentait effectivement car, après avoir "assouvi son rêve de gosse" en devenant champion olympique, il avait besoin d'un challenge supplémentaire. Une "nouvelle source de motivation". Ce sera donc cette quête du doublé, que personne n'a réussi au niveau olympique depuis le Russe Alexander Popov, qui avait accompli cet exploit à la fois à Barcelone en 1992 et à Atlanta en 1996.

La tentation plus forte que le risque

Dès samedi dans le Gard, après ce chrono étincelant dont il avait d'ailleurs été le premier surpris, Florent Manaudou avait confié que ce temps faisait "pencher la balance pour le 100m". Une semaine plus tôt, à Amsterdam, il s'était pourtant montré peu performant sur la distance reine, avec une élimination dès les séries en... 50"46. Il a donc nagé deux secondes et demie plus vite huit jours plus tard.

Florent Manaudou est toutefois encore loin d'un tel doublé. Il lui faudra pour cela d'abord se qualifier, lors des prochains Championnats de France, à Montpellier, du 29 mars au 3 avril. Il aura là une bonne indication de ses capacités à doubler les deux distances dans un contexte relevé. Mais sa décision est aujourd'hui prise, après des semaines d'hésitation. Manaudou n'a pas caché qu'il redoutait que le fait de travailler le 100m nuise à sa vitesse de base sur la longueur de bassin. Mais la tentation était plus forte que le risque encouru...

Florent Manaudou, aux championnats de France petit bassin à Angers, le 19 novembre 2015.

Florent Manaudou, aux championnats de France petit bassin à Angers, le 19 novembre 2015.AFP

0
0