AFP

Manaudou et le 100 m: "Psychologiquement j'ai changé"

Manaudou : "Psychologiquement j'ai changé"
Par AFP

Mis à jourLe 19/02/2016 à 21:13

Publiéle 19/02/2016 à 20:13

Mis à jourLe 19/02/2016 à 21:13

Publiéle 19/02/2016 à 20:13

Article de AFP

Florent Manaudou s'est lancé un immense défi pour Rio : doubler 50 mètres nage libre, sa spécialité, et 100 m, l'épreuve reine. La star de la natation française estime que le fait d'avoir opter pour ce double projet a tout changé dans l'optique du 100.

Florent Manaudou, longtemps hésitant à jouer la carte du doublé 50-100 m libre pour les JO 2016, a confié vendredi qu'il s'était lancé dans ce double projet parce qu'il avait "changé psychologiquement". "Je ne vais pas pouvoir l'expliquer mais j'ai beaucoup plus envie de le faire (le 100 m) parce que j'ai un double projet", a expliqué le champion olympique sur 50 m libre lors du meeting de natation de Courbevoie.

"J'avais peur au départ de bloquer ma nage de 50 m en bossant sur ma nage de 100 m et de ne pas pouvoir progresser. Mais je me suis prouvé à Amiens que pas du tout et que même, au contraire, ça me servait pour le 50 m". Lors du meeting d'Amiens il y a deux semaines, le sprinteur marseillais a signé la meilleure performance mondiale de l'année sur 50 m libre (21"57) et le 3e temps mondial de l'année sur 100 m (48"51).

L'électrochoc d'Angers

"J'ai plus confiance en moi, j'essaie de trouver des choses à chaque compète et pour l'instant ça marche", s'est-il satisfait. Fin novembre lors des Championnats de France petit bassin à Angers, Manaudou avait refusé de s'engager sur 100 m, ce qui avait provoqué un clash avec son entraîneur Romain Barnier. Un mois plus tard, il s'essayait avec succès sur la course-reine lors du meeting de Nîmes, égalant le meilleur chrono de sa carrière (47.98) pour décider de se lancer sur 50 m et 100 m dans l'optique des JO de Rio.

Pour Barnier, les Championnats de France à Angers ont été "un électrochoc" et ont "fait grandir" Manaudou. "Ca lui a fait du bien, ça a renforcé notre relation au lieu de l'abîmer alors que les mots avaient été durs de ma part", a raconté le coach. "Tu as ce diamant, ce talent brut et tu vois qu'il ne fait pas tout pour le polir pendant de nombreuses années. Et un jour il se met à le faire. Il refuse d'abord aux Championnats de France petit bassin et puis il accepte vraiment, il rentre dans le processus, il enlève quelques blocages, lui ou avec son préparateur mental, et il défait ses verrous-là". Manaudou a signé vendredi le 3e temps des séries sur 50 m libre (23.15). La finale aura lieu samedi et le champion terminera dimanche par le 100 m.

0 commentaire
Vous lisez :