AFP

Mondiaux 2014 petit bassin : Florent Manaudou 2e du 100m nage libre derrière Cesar Cielo

Cette fois, Manaudou n'a pas tenu la distance face à Cielo

Le 07/12/2014 à 16:11Mis à jour Le 07/12/2014 à 19:29

Florent Manaudou a pris la deuxième place du 100m nage libre à Doha lors des Mondiaux 2014 en petit bassin. Longtemps en tête, le Français a été devancé à la touche par le Brésilien Cesar Cielo (45"75 contre 45"81).

Il ne faut jamais oublier Cesar Cielo et ses dix titres planétaires (un olympique, neuf mondiaux). En compétiteur respectueux et un peu fatigué aussi, Florent Manaudou en était bien conscient. La finale du 100m des Mondiaux en petit bassin l'a montré, dimanche à Doha, où le Brésilien a nagé sur l'or en 45"75, pour devancer in-extremis le Français de 0"06 au terme d'un superbe duel.

Titré par équipe mercredi (4x100m), couronné en solitaire vendredi (50m libre) et samedi (50m dos) avec des records du monde à la clé, Florent Manaudou n'avait jusque-là pas ménagé ses efforts, face à un adversaire qui avait fait l'impasse sur les relais.

C'est peut-être ce qui a fait la différence dans le final de ce 100 mètres. Pointé en tête en 21"62 à mi-distance avec 0"31 d'avance, le champion olympique du 50m libre de Londres n'a pu soutenir jusqu'au bout la comparaison avec son prédécesseur de Pékin. "Ces derniers mètres ont été une bagarre de chien", a avoué le licencié du club de Flamengo, déjà titré dans l'épreuve en 2010 à Dubaï.

"J'ai fait la course qu'il fallait. Je manquais un peu de fraicheur, je perds sur la touche", a expliqué le Marseillais, également au micro de Sport+. "C'est un très grand champion, il est champion olympique, multiple champion du monde, il l'a encore prouvé ce soir", a-t-il ajouté, repris par l'AFP. "Ça n'a pas été une semaine facile pour lui, je pense, il a fallu rebondir après la petite claque qu'il s'est reçue sur le 50m (libre). Ça prouve que c'est un grand champion, il ne pensait peut-être pas gagner ce soir, il avait un petit peu peur de moi, et les autres aussi, ils pensaient que j'allais nager plus vite, mais il s'est accroché et il l'a eu dans les derniers mètres, bravo à lui".

Preuve supplémentaire que ces deux-là étaient un cran au-dessus, le Russe Danila Izotov a pris la troisième place, en 46"09.

0
0