FIGURE SKATING 2011 Nathalie Péchalat Fabian Bourzat - AFP
 
Patinage artistique > Championnats du Monde

Péchalat-Bourzat, tout près du bronze

Péchalat-Bourzat, tout près du bronze

Par AFP
Dernière mise à jour Le 29/04/2011 à 20:45 -
Par AFP - Le 29/04/2011 à 20:45
Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat peuvent entrevoir la médaille de bronze après avoir terminé troisièmes du programme court en danse sur glace, lors des Mondiaux 2011, vendredi à Moscou. La Française d'origines congolaise et ivoirienne, Maé Bérénice Méité, a franchi un cap.
 

La France n'a toujours pas glané de médaille en Russie mais Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat, comme attendu, devraient décrocher le bronze à l'issue du programme libre samedi. Les deux danseurs, associés depuis 2000, monteraient alors pour la première fois de leur carrière sur le podium mondial, trois mois après avoir conquis le titre européen, leur première grande médaille.

Vendredi, ils ont totalisé 70,97 points - leur meilleur score -, derrière les inaccessibles Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir (74,29), champions olympiques et du monde en titre, et les Américains Meryl Davis et Charlie White (73,76), leur dauphins. Péchalat, 26 ans, et Bourzat, 30 ans, ont évolué sur "Docteur Jivago" de Maurice Jarre améliorant leurs performances grâce notamment à un changement dans leurs pas. Les deux Tricolores n'ont pas été impressionnés par l'immense salle du Megasport, là-même où ils s'entraînent depuis trois ans sous la houlette d'Alexander Zhulin.

"A la maison"

C'est donc "à la maison" qu'ils ont patiné, de quoi leur donner confiance, en plus de l'excellente saison qu'ils ont effectué (ils ont gagné 7 des 8 compétitions qu'ils ont disputés). Formés à Lyon par Muriel Zazoui, Péchalat et Bourzat sont longtemps restés dans l'ombre d'Isabelle Delobel et Olivier Schoenfleder, derniers Français à avoir été médaillés mondiaux (l'or en 2008). Il n'y a pas de médailles à attendre chez les filles mais Méité redonne de l'espoir.

Elle n'a que 16 ans et pour sa première participation au rendez-vous mondial, elle a réussi une jolie prestation avec 53,26 points, son meilleur score. Elle est à 12 points de la sensationnelle Kim, 20 ans, qui a reçu une note de 65,91 pour son retour à la compétition après un an d'absence. "J'ai vu ses entraînements (à Kim) et ceux de Mao Asada (championne du monde en titre). C'est impressionnant. Ca me motive parce que j'aimerais bien un jour pouvoir les concurrencer, voire les dépasser. J'y travaille", a raconté Méité.

Il n'y a plus eu de Française sur les podiums internationaux féminins depuis Vanessa Gusmeroli en 1997 (3e). Méité, qui ressemble beaucoup à Surya Bonaly, a patiné sur la musique du film "Forrest Gump", et réalisé d'entrée et pour la première fois en compétition une combinaison de sauts triple-triple. "Je suis très contente. C'est la première fois que je tentais la combinaison triple-triple dans un grand événement. C'était mon objectif principal avec faire un programme sans faute. J'ai réussi", s'est-elle réjouie. Samedi, elle envisage même de refaire un triple-triple saut dans le programme libre. "Je n'ai rien à perdre, juste à gagner alors on va y aller", a joyeusement lancé la Parisienne, 9e à l'Euro 2011.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×