AFP

Plushenko : ""Je ne me suis jamais dopé"

Plushenko : "Je ne me suis jamais dopé"
Par AFP

Le 18/07/2016 à 17:41Mis à jour Le 18/07/2016 à 17:50

Evgeni Plushenko est monté au créneau après les révélations du rapport McLaren où les accusations de dopage organisé portant sur les sportifs russes lors des JO d'hiver de Sotchi.

Le double champion olympique de patinage artistique Evgeni Plushenko a rejeté lundi les accusations de dopage organisé portant sur les sportifs russes lors des JO d'hiver de Sotchi 2014 après la présentation du rapport McLaren. "Je ne me suis jamais dopé, j'ai toujours été honnête", a déclaré Evgeni Plushenko à l'agence de presse russe TASS.

"Je n'ai vu aucun deuxième laboratoire à Sotchi (en plus du laboratoire officiel, ndlr). J'ai donné deux fois des échantillons et il y avait à chaque fois une personne à côté de moi qui contrôlait la procédure", poursuit-t-il. "Il n'y a eu aucune autre sortie ou entrée depuis le village olympique, aucune autre procédure médicale nous concernant, quoi que l'on dise", affirme le sportif.

Eugeny Plushenko

Eugeny PlushenkoAFP

" Jespère que nos athlètes pourront se rendre à Rio"

Selon le rapport du juriste canadien Richard McLaren, un document commandé en mai par l'Agence mondiale antidopage (AMA) suite aux accusations de Grigori Rodtchenkov, l'ancien patron du laboratoire russe anti-dopage, un système d'escamotage des échantillons stockés dans le laboratoire de Moscou pour les JO de Sotchi a été mis en place par les autorités russes, avec l'aide des services secrets.

"J'espère que nos autorités, même dans la situation actuelle, feront tout ce qui est possible et que nos athlètes, qui se sont préparés toute leur vie pour les Jeux Olympiques, pourront se rendre à Rio", a plaidé Evgeni Plushenko.

Le président du comité pour le Sport à la Douma (chambre basse du Parlement), Dmitri Svichtchev, a pour sa part qualifié le rapport McLaren de "fantaisiste" et rempli de "faits non prouvés", qualifiant de mensonges les accusations de Grigori Rodtchenkov parues en mai dans le New-York Times. Il vit aujourd'hui réfugié aux États-Unis. "Rodtchenkov a tout inventé et organisé. Il a fait boire ses cocktails à nos sportifs (...) En Russie, il dit une chose et aux États-Unis, il en dit une autre", lance le député. "Il y a aujourd'hui énormément d'insinuations et de fantaisies, mais aucune d'entre elles n'est appuyée par les faits", ajoute-t-il.

0
0