Eurosport

Dakar 2016 – Montagne aux sept couleurs, vin, canyon géant… 7 villes étapes d’exception en Argentine

Dakar 2016 – Montagne aux sept couleurs, vin, canyon géant… 7 villes étapes d’exception en Argentine

Le 07/01/2016 à 22:19

13 étapes, 9.300 kilomètres de course : voilà dans quoi se sont lancés les coureurs du Dakar 2016 le lundi 3 janvier, pour une arrivée prévue le 16 janvier. Un rallye-raid grandiose sur le plan sportif, mais aussi en termes de spectacle. Nous avons retenu sept ville-étapes qui valent le détour.

1 - Villa Carlos Paz, pour ses lacs et rivières

Cette station balnéaire de la province de Cordoba accueille les deux premières étapes du Dakar 2016, en plein été austral. Le bain de foule est assuré car Villa Carlos Paz est un haut lieu touristique. Cette ville, qui attire chaque année 800.000 touristes, a plus d’un atout en poche : un climat agréable (25 degrés), son « coucou », une horloge de style allemand et, surtout, des lacs et rivières où se prélasser. Cet écrin de verdure est riche en activités nautiques. Les visiteurs adorent également s’installer sur le premier télésiège du continent pour monter jusqu’au Cerro de la Cruz, à 960 mètres d’altitude.

2 - San Salvador de Jujuy, pour son calme et sa cathédrale

San Salvador de Jujuy

San Salvador de JujuyEurosport

Les coureurs du Dakar font escale à San Salvador de Jujuy pour les 3e et 4e étapes. Cette ville de plus de 200 000 habitants est surnommée « la tacita de plata », la petite tasse d’argent, car elle constituait une étape sur la route de l’argent et vers les mines de Potosi (Bolivie, connue pour ses mines d’argent). Dans cette bourgade paisible, située au pied de la Cordillère des Andes, on y visite la cathédrale de style colonial espagnol, la basilique, la chapelle et le théâtre qui fut l’un des premiers du pays (1901).

3 - Purmamarca pour son flanc de montagne arc-en-ciel

Les concurrents du Dakar passent près de ce village pittoresque de la province de Jujuy lors de la 5e étape. Purmamarca est situé en pleine vallée d’Huamahuac, une zone aride connue pour ses phénomènes géologiques uniques. Entre autre site remarquable, citons l’église, au centre du village, qui date du 17e siècle. Les petites maisons en pierre et les ruelles en pente donnent une ambiance très agréable à ce lieu très touristique. A voir absolument : « el cerro de los siete colores », un flanc de montagne aux sept couleurs qui vont du beige au violet en passant par le vert. Hallucinant !

Purmamarca

PurmamarcaEurosport

4 - Salta, pour son train des nuages

Avec ses 535 000 habitants, Salta est la plus grande ville du nord argentin. Elle est située au pied de la Cordillère des Andes. Les concurrents s’y arrêtent pour se reposer après l’étape 7. L’occasion de visiter la cathédrale, classée monument historique national, le Cabildfo (l’édifice colonial le plus ancien de la cité). Et pour prendre un peu de hauteur, le téléphérique en direction de Cerro San Bernardo, qui permet d’avoir une vue panoramique sur la ville et sur la région. Enfin, c’est de Salta que part le très célèbre train des nuages, qui traverse 29 ponts, 21 tunnels et 13 viaducs dans un paysage andin de montagne.

5 - Cafayate pour son bon vin blanc

Perchée à 1683 mètres d’altitude, Cafayate est située en plein cœur des vallées Calchaquies, une des plus belles régions d’Argentine. Cette cité de 12.000 habitants est réputée pour sa tranquillité, son architecture coloniale et, surtout, son bon vin. Ce n’est pas pour rien qu’elle est entourée de vignes ! La spécialité du coin, c’est le Torrontes, un cépage blanc de très bonne qualité qui s’épanouit en altitude. Le Dakar passe non loin de cette ville lors de l’étape 8.

6 - Le Parc national de Talampaya pour ces canyons époustouflants

Talampaya

TalampayaEurosport

Peu connu, peu touristique, ce parc national situé dans la province de Rioja est de toute beauté. L’UNESCO l’a déclaré patrimoine mondial de l’humanité. Au milieu de ces 215 000 hectares, les amoureux de géologie, de nature et d’histoire s’y donnent à cœur joie. Les parois en roche rouge de ces canyons atteignent jusqu’à 145 mètres de hauteur. Les peuples aborigènes ont laissé des traces de leur passage, puisqu’on peut voir, ici et là, des pétroglyphes, des dessins gravés dans la pierre. Enfin, les scientifiques assurent que des dinosaures ont vécu, il y a des millions d’années, dans le canyon du rio Talampaya. Les concurrents circulent non loin de ce Parc au début de l’étape 11 du Dakar.

7 - Le sanctuaire de la difunta correa pour son histoire

A la toute fin de la onzième étape de ce Dakar 2016 et avant d’arriver dans la ville de San Juan, les concurrents passent devant le sanctuaire de la difunta correa. La difunta correa était une femme qui décida de traverser le désert de San Juan, avec son nourrisson, seulement munie de quelques vivres et d’un peu d’eau, pour rejoindre son mari parti au front. Elle décéda en chemin de soif et d’épuisement. Mais avant de passer l’arme à gauche, elle installa son fils sur son sein afin qu’il puisse s’alimenter. Son corps a été retrouvé par des muletiers. Son enfant, lui, a survécu. Ce sanctuaire, visité par un million de personnes chaque année, comprend une vingtaine de chapelles. Le culte de Difunta Correa est très répandu parmi les camionneurs. Ceux-ci ont pris l’habitude de dresser de petits sanctuaires très simples le long des routes de l’Argentine, et d’y laisser des bouteilles d’eau afin, croient-ils d’apaiser la soif de la défunte.

0
0