AFP

Carlos Sainz remporte la 7e étape mais c'est Sébastien Loeb (Peugeot) qui reprend la tête du général

Sainz remporte la 7e étape, mais c'est Loeb qui reprend la tête du général
Par AFP

Mis à jourLe 09/01/2016 à 22:12

Publiéle 09/01/2016 à 20:59

Mis à jourLe 09/01/2016 à 22:12

Publiéle 09/01/2016 à 20:59

Article de AFP

DAKAR 2016 - Peugeot continue de poser son empreinte sur le Dakar dans la catégorie auto. Carlos Sainz a remporté la 7e étape, alors que Sébastien Loeb s'est emparé de nouveau du classement général. Une étape endeuillée par un accident mortel, un homme ayant été tué par la voiture du pilote français Lionel Baud.

Sainz s'est imposé au terme des 336 kilomètres chronométrés avec 38 secondes d'avance sur Loeb et 3 minutes 22 sur le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini). L'Espagnol permet à Peugeot, qui signe un nouveau doublé, de remporter une 6e victoire d'étape consécutive lors de cette 38e édition du Dakar. Au classement général, Loeb repasse en tête, 2 minutes 22 devant Stéphane Peterhansel, 4e de l'étape samedi (à 3:27"), et 4'50" devant Sainz, pour un podium toujours 100% Peugeot.

La journée a été marquée par le décès d'un homme de 63 ans, percuté par la voiture pilotée par le Français Lionel Baud, alors qu'il se trouvait isolé sur la piste, au niveau du kilomètre 82 de la spéciale. "Le service médical de l'organisation n'a malheureusement pu que constater le décès de la personne accidentée", écrivent les organisateurs dans un communiqué.

Une 7e étape stoppée pour les motos

En revanche, cette 7e étape a été arrêtée pour les motos après que de violents orages ont dégradé une portion de la spéciale, alors que la course voiture se poursuivait, ont annoncé samedi les organisateurs. La décision d'interrompre la course moto a été prise à la suite de la soudaine montée du niveau de l'eau dans un rio à hauteur du kilomètre 350, dans le deuxième secteur chronométré de la spéciale du jour (106 km sur 336 km), ont-ils précisé.

Seuls 22 motards ont pu rallier l'arrivée de la deuxième partie de la spéciale. Tous les autres devaient rejoindre Salta en liaison dans l'après-midi. Le Français Antoine Meo (KTM), quintuple champion du monde d'enduro, qui découvre le Dakar, a signé à la fois le meilleur temps à l'arrivée du premier secteur chronométré - où la direction de course pourrait décider d'arrêter les temps pour déterminer le classement de la 7e étape - et celui à l'arrivée de la spéciale. L'ensemble des concurrents profitera dimanche d'une journée de repos à Salta.

0 commentaire
Vous lisez :