AFP

Un petit effort et Hirscher n’aura plus que Stenmark devant lui: Le top 10 des skieurs de l'histoire

Un petit effort et Hirscher n’aura plus que Stenmark devant lui: Le top 10 des skieurs de l'histoire

Le 19/03/2017 à 21:43Mis à jour Le 20/03/2017 à 11:12

Marcel Hirscher a de nouveau écrasé la Coupe du monde. Un sixième gros globe de rang et deux titres mondiaux à St-Moritz plus tard, il est au centre d’une question : est-il le meilleur skieur de tous les temps ? On a tenté d’y répondre avec des chiffres. Et uniquement des chiffres.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Etablir une hiérarchie, à travers les époques, pour déterminer les meilleurs skieurs de l’histoire n’est pas chose aisée. Ces monstres ont tous marqué de leur empreinte le cirque blanc.

Certains sur de longues périodes, d’autres sur de beaucoup plus courtes (Jean-Claude Killy). Certains n’ont pas eu le loisir de connaître la Coupe du monde (Toni Sailer) mais ont pu disputer des Mondiaux tous les ans (de 1931 à 1939) ou profiter du fait que les JO faisaient également office de Championnats du monde (jusqu’en 1980), d’autres n’ont pas connu la joie de disputer certaines disciplines (le Super-G n’a été créé qu’en 1982).

Alors pour les départager, de façon très brute, nous nous sommes permis de les classer selon leur palmarès respectif. Et uniquement selon leur palmarès. Pour cela, un barème a été attribué, le gros globe de cristal, le plus difficile à aller conquérir à nos yeux, faisant office de Graal :

Pour la Coupe du monde, organisée annuellement depuis 1967 :

  • 100 points pour un gros globe
  • 40 points pour un petit globe
  • 15 pour une victoire

Pour les Championnats du monde :

  • 60 points pour un titre
  • 30 points pour un podium

Pour les Jeux Olympiques :

  • 80 points pour un titre
  • 40 points pour un podium

"NOTRE" CLASSEMENT :

Classement Top 10 skieurs

1. Ingemark Stenmark (Suède)

Le meilleur technicien de l’histoire, invaincu dans la discipline de mars 1978 à février 1980 (15 victoires de suite !), s’avance également comme le plus grand skieur de tous les temps. Ses 86 succès en Coupe du monde ont encore de beaux jours devant eux et lui permettent de faire la différence sur la concurrence. Avec 5 titres mondiaux et 2 médailles d’or olympiques, le Suédois a également démontré qu’il savait être là le jour J. Une légende.

Infog ski Victoires CDM

2. Hermann Maier (Autriche)

Outre 54 bouquets (dont 13 lors de l’unique saison 2000-2001) en Coupe du monde et 4 gros globes, l’Autrichien, qui n’est pas passé loin de perdre une jambe après un accident de moto en 2001, compte également 6 médailles mondiales dont 3 en or et 4 breloques olympiques dont 2 du plus beau métal. Un palmarès qui le classe évidemment parmi les plus grands. Mais avec 2120 points (le même total que Girardelli), il est tout de même relégué à 670 points de Stenmark. Référence absolue, celui qui travaillait l’été comme maçon et comme moniteur de ski l’hiver à ses débuts a marqué l’histoire à Nagano. Victime d’une chute lors de la descente, il s’adjuge quelques jours plus tard le Super-G puis le géant. A ce jour, il détient le record de points sur une saison en Coupe du monde avec un total de 2000 unités (en 1999-2000).

3. Marc Girardelli (Luxembourg)

Avant Marcel Hirscher l’hiver dernier, le Luxembourgeois d’adoption (il est né à Lustenau en Autriche) détenait, seul, le record du nombre de gros globe (5). Dans sa collection, ce qui est également très impressionnant, c’est son nombre de médailles aux Mondiaux : 11, dont 4 en or. Seul Kjetil André Aamodt a fait mieux (voir plus bas), c’est dire. Malgré 13 opérations durant sa carrière, entre 1980 et 1997, le "Grand Duc des Alpes" est revenu à chaque fois au plus haut niveau et sa rivalité avec Pirmin Zurbriggen a marqué les esprits. Mais un immense vide n’a jamais été bouché : présent à Calgary, Albertville (2e du Super-G et du géant) et Lillehammer, il n’est jamais monté sur la plus haute marche aux JO.

4. Pirmin Zurbriggen (Suisse)

Le grand adversaire de Girardelli pointe au 4e rang de notre classement. Polyvalent incarné, il fait partie des rares skieurs, avec le Luxembourgeois, Günther Mader, Kjetil André Aamodt et Bode Miller, à s’être imposé dans toutes les spécialités en Coupe du monde, même si le slalom reste sa discipline la moins forte. Derrière les 19 globes de Stenmark, le Valaisan se classe juste derrière avec 16 (4 gros globes, 12 petits). Champion olympique de descente à Calgary, Zurbriggen a dit stop à 27 ans seulement. Au sommet de son art, quelques semaines après un 4e titre mondial.

5. Marcel Hirscher (Autriche)

Pour Julien Lizeroux, l’Autrichien est aujourd’hui le meilleur skieur de l’histoire. Les chiffres ne le certifient pas encore. Mais avec 1965 points, il ne lui manque plus grand-chose pour s’avancer en dauphin de Stenmark. Un hiver en gros. Quadruple champion du monde, Hirscher a surtout signé l’exploit d’aligner six gros globes en Coupe du monde. Seul bémol à la partition du skieur de Salzbourg, l’absence de titre olympique. Mais nul qu’il va corriger cette hérésie à Pyeongchang dans un an.

Infog Ski Gros globes

6. Kjetil Andre Aamodt (Norvège)

L’as de la polyvalence aurait pu figurer plus haut avec un palmarès plus étoffé en Coupe du monde ("seulement" 21 victoires et un seul gros globe, en 1994). Là, où le Norvégien fait la différence, c’est avec ses médailles récoltées aux Mondiaux et aux JO. 12 médailles mondiales (un record), dont 5 en or, et 8 médailles olympiques, dont 4 en or. Sensationnel.

Infog Ski Titres olympiques

7. Alberto Tomba (Italie)

Le charismatique Italien a tout gagné dans sa carrière. Un gros globe en 1995, 8 petits globes en technique (4 en géant et autant en slalom), 2 titres mondiaux et 3 olympiques mais également 50 victoires en Coupe du monde. Bad boy du cirque blanc, Tomba a révolutionné la manière de skier en géant et en slalom. Malgré un physique de déménageur et sur l’avis de sa chère mamma, il ne s’est jamais aventuré sur les épreuves de vitesse. Pourtant, il avait les mensurations pour y briller.

8. Aksel Lund Svindal (Norvège)

Deuxième skieur en activité après Hirscher, le colosse norvégien, impressionnant aux Mondiaux avec 5 titres et 9 médailles, a lui aussi encore la possibilité de progresser dans la hiérarchie. Mais à 34 ans, si sa carrière peut se prolonger encore un peu, il est plus proche de la fin que de ses débuts. Pour le voir gagner quelques places dans ce classement, il lui faudra retrouver le niveau qui était le sien avant ses blessures. Qui ne rêve pas de le voir embêter Marcel Hirscher pour le gros globe ? Il en compte déjà deux, qui remontent tout de même à 2007 et 2009.

9. Bode Miller (Etats-Unis)

Double vainqueur du classement général de la Coupe du monde en 2005 et 2008, quadruple champion du monde et champion olympique du combiné à Whistler en 2010, l’Américain, vainqueur dans toutes les disciplines, est peut-être, avec Tomba, le skieur avec le plus de panache de ce classement. Mais on le répète, cette hiérarchie ne prend pas le "show" ni le charisme en compte. Adepte des saillies verbales (notamment sur Lance Armstrong qu’il a accusé de se doper), l’iconoclaste skieur de Franconia n’a toujours pas officialisé la fin de sa carrière à 39 ans. Reviendra-t-il un jour ?

10. Gustav Thöni (Italie)

La légende italienne, coach de Tomba de 1989 à 1996, a marqué les années 1970, avec notamment quatre gros globes, dont trois consécutifs (1971, 1972, 1973 et 1975). Spécialiste des épreuves techniques, celui qui a soufflé ses 66 bougies fin février s’est tout de même essayé sur certaines épreuves de vitesse. Notamment à Kitzbühel où, en 1975, il fut battu d’un centième par la star locale Franz Klammer. Ce qui inspirera un film ("Un centesimo di secondo" dans lequel Thöni, reconverti acteur, jouera son propre rôle.

Infog Ski Titres mondiaux
0
0