AFP

La victoire et le globe pour Pinturault, deux Français sur le podium... C'est la fête à Chamonix !

La victoire et le globe pour Pinturault, deux Français sur le podium... C'est la fête à Chamonix !

Mis à jourLe 19/02/2016 à 18:00

Publiéle 19/02/2016 à 16:05

Mis à jourLe 19/02/2016 à 18:00

Publiéle 19/02/2016 à 16:05

Article de Laurent Vergne

SUPER-COMBINE CHAMONIX - Ce n'est peut-être pas le triplé historique de Kitzbühel, mais les Français ont quand même frappé très fort vendredi lors du combiné. Devant son public, Alexis Pinturault s'est imposé pour s'assurer le petit globe de la spécialité. Thomas Mermillod-Blondin a pris la troisième place, Victor Muffat-Jeandet la quatrième.

La période faste se poursuit pour Alexis Pinturault. Le Français a signé sa troisième victoire en quelques semaines. Après le combiné de Kitzbühel au mois de janvier et le géant de Naeba le week-end dernier, il s'est imposé vendredi dans le combiné de Chamonix. C'est tout le ski tricolore qui a eu le sourire "à domicile", puisque Thomas Mermillod-Blondin a pris une belle troisième place.

02:34
Temps fort : DHC - Pinturault - Eurosport

Il n'a pas manqué grand chose aux Français pour signer un nouveau triplé mémorable, comme à Kitzbühel il y a quelques semaines. Ils ne sont "que" deux cette fois sur le podium, mais Victor Muffat-Jeandet a pris une belle quatrième place. Seul l'Italien Dominik Paris s'est intercalé entre les trois Tricolores, en prenant la deuxième place derrière Pinturault. Pour ce dernier, ce succès s'accompagne par ailleurs du petit globe de la spécialité, au détriment du Norvégien Kjetil Jansrud, qui était à égalité de points avec lui avant le rendez-vous de Chamonix, et qui n'a pris que la 5e place vendredi.

5 Français dans les 10

A l'issue du slalom, disputé dans la matinée, exceptionnellement avant la descente, les Français trustaient les trois premières places du classement, Pinturault ayant devancé Mermillod Blondin et Muffat-Jeandet. Mais les purs descendeurs semblaient avoir fait la bonne affaire avec l'inversion des épreuves à cause du mauvais temps. "C'est triste à dire, ils (en fait l'entraîneur autrichien Florian Raich) ont tracé une ligne droite", avait regretté Pinturault, laissant entendre que le triplé français à mi-parcours n'était plus qu'une illusion.

Il a eu raison, il n'y a pas eu de nouveau triplé. Mais les techniciens bleus ont largement limité la casse lors de la descente. Ainsi, Alexis Pinturault, qui ne comptait que 1"27 de marge sur Dominik Paris après la manche de slalom, a réussi à limiter les pertes en vitesse. Le skieur de Courchevel n'a lâché qu'une seconde à l'Italien dans la descente, pour conserver 27 centièmes au cumul. Jansrud, lui, a repris moins d'une seconde à Pinturault, échouant ainsi derrière Mermillod-Blondin et Muffat-Jeandet.

Adrien Théaux, au prix d'une très bonne descente, est de son côté remonté à la 7e place, alors que Blaise Giezendanner, parti avec le dossard 53 dans le slalom, a réussi une descente de feu pour accrocher une place dans le Top 10 (10e) de ce combiné. Superbe journée donc pour le ski tricolore. De bon augure pour la suite du week-end. Au passage, Alexis Pinturault gagne deux places dans la hiérarchie au classement général de la Coupe du monde. Le voilà 5e, et l'on se prend à regretter son début de saison chaotique. Mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il rattrape le temps perdu.

0 commentaire
Vous lisez :