Getty Images

Ski alpin - Coupe du monde : Hirscher lève le doute et signe son retour

Hirscher sera bien au départ du slalom de Levi
Par AFP

Le 10/11/2017 à 14:05Mis à jour Le 11/11/2017 à 17:49

COUPE DU MONDE - Blessé à une malléole en août dernier, le skieur autrichien Marcel Hirscher a annoncé vendredi sa participation au premier slalom de la saison dimanche à Levi.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Le doute est levé ! Marcel Hirscher, le sextuple vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin, sera bien au départ dimanche du slalom de Lévi (Finlande), première épreuve de la saison pour les messieurs et signer ainsi son retour à la compétition deux mois après s'être fracturé la malléole à l'entraînement. "Ca vaut le coup d'essayer", a indiqué sur Facebook le champion autrichien, qui doit rejoindre la Finlande dans la journée à bord d'un avion privé.

Le champion aux 45 victoires, âgé de 28 ans, avait laissé planer le doute ces derniers jours sur un possible retour dès ce dimanche en l'absence de douleurs à la jambe gauche. Une nouvelle alerte pour le Salzbourgeois, vainqueur à Levi en 2013 et 2016, jeudi avait cependant rendu l'hypothèse plus incertaine. En faisant cette annonce 48 heures avant la course, Hirscher a montré qu'il était aussi très fort pour mettre la pression sur ses adversaires.

Il y a une semaine les feux étaient repassés au vert pour l'Autrichien, vainqueur dans la station finlandaise en 2013 et en 2016. Mais l'Autrichien avait ressenti depuis des douleurs à la jambe gauche, dont il s'était fracturé la malléole latérale en août, et ses chances de rentrer à Levi apparaissaient réduites, selon son entourage.

L'annulation du géant d'ouverture à Sölden (Autriche), le 29 octobre en raison du vent violent, avait fait l'affaire du convalescent Hirscher. Levi et sa piste "noire" assez facile constituent donc les trois coups de la saison pour les messieurs. Les températures douces, qui ne garantissent pas un revêtement dur, rendent encore plus problématique cette première.

Le Norvégien Henrik Kristoffersen sera dans le portillon de départ l'homme à battre. "Cela fait du bien de revenir ici trois ans après mon succès", écrit le Norvégien sur son profil Facebook. En effet, l'épreuve avait été annulée en 2015 et Kristoffersen n'avait pu participer l'an dernier en raison d'un différent avec sa fédération.

Pinturault, favori de Hirscher pour le gros globe de cristal, veut relancer lui un cercle vertueux avec les piquets serrés. Ses deux victoires majeures en slalom commencent à dater, à Val d'Isère le 8 décembre 2012 et à Wengen le 19 janvier 2014.

"Accent sur le slalom"

Au pays du Père Noël, le meilleur skieur français, le plus polyvalent aussi, ressort de sa hotte une discipline qui lui donne beaucoup de plaisir aux entraînements, mais des résultats irréguliers.

"On a mis l'accent sur le slalom cet été, on a beaucoup travaillé, notamment à Ushuaïa. Techniquement, je pense avoir progressé, alors que l'an dernier j'avais régressé", explique Pinturault depuis Sola (nord-est), où les slalomeurs français ont parfait leur préparation.

Le slalom est la discipline qui offre le plus de points avec 10 épreuves et deux parallèles au calendrier. Or Pinturault a besoin de ce +matelas+ de points, qui a manqué lors des précédentes campagnes, s'il veut enfin soulever en mars prochain le trophée le plus convoité de la Coupe du monde, après avoir terminé trois fois troisième au général.

Côté dames, l'immense favorite est évidemment Mikaëla Shiffrin, 22 ans, triple championne du monde et or olympique de la discipline. L'Américaine, tenante également du gros globe de cristal, avait fait la fine bouche après sa 5e place en géant, le 28 octobre sur le glacier du Rettenbach à Sölden. En slalom, ce sera probablement une autre musique.

0
0