AFP

Mondiaux 2015 : Jean-Baptiste Grange sur le slalom, quel bonheur !

Retour au paradis pour Grange le magnifique !

Le 15/02/2015 à 23:31Mis à jour Le 16/02/2015 à 00:25

5e de la première manche, Jean-Baptiste Grange a été sacré champion du monde de slalom dimanche, à l'issue d'un deuxième run énorme. Il a devancé les Allemands Fritz Dopfer et Felix Neureuther. C'est son deuxième titre mondial après celui de 2011. La France termine donc avec trois médailles ces Mondiaux 2015.

Tous les quatre ans, Jean-Baptiste Grange trouve la force nécessaire pour tutoyer les sommets. Champion du monde en 2011 à Garmisch, médaillé de bronze en 2007 à Are, le Français a décroché une nouvelle médaille d’or en slalom à Beaver Creek, épreuve de clôture des Mondiaux.

A l’issue des deux manches, le Mauriennais de 30 ans a surpris tout son monde pour devancer deux Allemands : Fritz Dopfer et Felix Neureuther. En tête à mi-course, Marcel Hirscher s’est élancé dans des conditions dantesques et a craqué en bas du tracé. Après l’or en géant, l’Autrichien laisse échapper celui du slalom.

Hirscher dans la tempête

La France termine ses Mondiaux de la plus belle des manières. Après les médailles de bronze d’Adrien Théaux en Super-G et d’Alexis Pinturault en géant, c’est donc l’or qui vient garnir la collection tricolore. Cinquième d’un premier passage compliqué et (beaucoup trop) tournant, pointé à 88 centièmes de Hirscher après le cut, Grange a fait parler ses qualités sous une neige épaisse ensuite. Sur un second tracé plus rythmé et fluide, le skieur de Valloire, très haut en jambes et sans forcer, s’est montré irrésistible. Avec le meilleur temps de la manche, Grange a pris la tête et ne l’a plus lâchée. A l’arrivée, il a devancé Dopfer de 0"35 et Neureuther de 0"55.

Jean-Baptiste Grange

Jean-Baptiste GrangeAFP

Sacré il y a quatre ans, Grange écrit un peu plus l’histoire et devient le premier Tricolore double champion du monde entre les piquets. Un triomphe qui efface quatre années de galères. Quatre longs hiver brouillés par des blessures diverses, aux genoux, à l’épaule, au dos notamment. Le temps d’une journée incroyable, le Mauriennais, longtemps dans l’ombre après avoir connu la lumière, a mis tous ses problèmes derrière lui pour offrir le meilleur et se sublimer. Le chiffre est effarant : depuis 1982, la France a obtenu deux titres mondiaux. Les deux ont porté la signature de "JB" Grange.

Ce dimanche, le ski était en place. Malgré un gros blocage en milieu du premier tracé, Grange ne s’est jamais désuni. En seconde manche, il s’est élancé sous la neige. Et a eu la chance d'éviter le plus fort de la tempête. Marcel Hirscher ne peut pas en dire autant. L’Autrichien, déjà sacré en super-combiné et sur le team event, visait un troisième sacre dans le Colorado. Parti avec près de neuf dixièmes d’avance sur le Français, le skieur de Salzbourg a cédé du terrain tout au long du tracé avant d’en céder pour de bon à quelques encablures de l’arrivée.

Quasiment sorti de nulle part, Grange a, lui, conscience d’avoir déjoué tous les pronostics. En Coupe du monde, le Français n’était plus monté sur un podium depuis février 2011, à Bansko, et une troisième place. Cet hiver, il n’avait pas fait mieux qu’une sixième place à Adelboden. Ce dimanche, il a signé un hold-up fabuleux. Au meilleur des moments. La marque des géants.

0
0