AFP

Mondiaux Vail-Beaver Creek:Anna Fenninger championne du monde de Super-G, devant Maze et Vonn

Après l'or olympique, Fenninger devient la reine mondiale du Super-G

Le 03/02/2015 à 20:36Mis à jour Le 03/02/2015 à 21:34

Championne olympique de la discipline à Sotchi, Anna Fenninger est devenue championne du monde de Super-G, ce mardi, à Vail - Beaver Creek. L'Autrichienne, qui a profité de bonnes conditions météos, a devancé la Slovène Tina Maze (+0"03) et l'Américaine Lindsey Vonn (+0"15). C'est le deuxième titre mondial de Fenninger après celui décroché en super-combiné en 2011.

Ce mardi, Anna Fenninger avait tout pour elle. Son talent pour commencer. Et un petit coup de pouce de la météo, il faut être honnête. Partie avec le dossard 22, l’Autrichienne est devenue championne du monde de Super-G. A l’arrivée d’une course raccourcie en raison de fortes rafales de vent en haut du tracé, Fenninger a dominé deux autres reines de la discipline, Tina Maze et Lindsey Vonn. Le trio se tient en seulement quinze centièmes. Un podium royal.

Comme espéré, les favorites ont été au rendez-vous de cette épreuve d'ouverture de la quinzaine dans le Colorado. Après son titre olympique décroché à Sotchi, Fenninger a remis ça à Beaver Creek à l'issue d'une course très particulière pour ne pas dire irrégulière sur la Raptor. Déjà sacrée en super-combiné en 2011 à Garmisch-Partenkirchen, Fenninger s'est ainsi offert un deuxième sacre planétaire. Ce mardi, les centièmes ont basculé en sa faveur. La météo également.

Profitant de conditions de course plus favorables, évitant les rafales de vent, - les fameux aléas du ski - l'Autrichienne a signé le run quasi-parfait. Partie très fort en haut, elle a su sortir très vite des portes, notamment à mi-pente, sous le soleil. Les mouvements de terrain ont été parfaitement manoeuvrés. Et sa vitesse sur le bas lui a permis de conserver trois centièmes sur Maze sur la ligne.

Vonn en tête cinq minutes...

Deuxième du classement de la spécialité actuellement, Fenninger restait sur trois deuxièmes places en Coupe du monde en Super-G. La voir triompher ce mardi n'a rien de très surprenant. Beaucoup, Tiger Woods en première ligne, espéraient voir Lindsey Vonn se parer d'or. Il a manqué quinze centièmes à la star locale. Un temps en tête, l'Américaine a vu ses deux rivales lui passer devant en cinq minutes. On a hâte de la voir s'aligner sur la descente vendredi.

Dans le camp français, Marie Jay Marchand-Arvier n'est pas passée loin d'accrocher le top 10. Dossard 1, la skieuse de Méribel s'est classée 14e à 1"98, Margot Bailet a pris la 23e place à 2"89, juste devant Tessa Worley (24e à 3"11) et Jennifer Piot (26e à 3"49). Même si l'équipe de France féminine aura des difficultés à monter sur un podium dans le Colorado, on espérait mieux. Sur la neige, mais également dans les propos d'après-course. Certaines Bleues étaient visiblement satisfaites de leur performance du jour. Pas sûr que le DTN Fabien Saguez, qui a répété viser trois médailles à Beaver Creek, partage leur vision des choses.

0
0