AFP

Hirscher le plus rapide de la 1re manche du géant, Pinturault 3e

Hirscher fait la course en tête mais Pinturault est à l'affût

Le 17/02/2017 à 11:50

MONDIAUX - L'Autrichien Marcel Hirscher a réalisé le meilleur chrono de la 1re manche du géant, vendredi matin à Saint-Moritz, en battant son compatriote Philip Schoerghofer de 0''26 et le Français Alexis Pinturault de 0''35.

Vivement la seconde manche ! Au terme d'un tracé assez facile et sans véritable difficulté, les cadors ont répondu présents vendredi à Saint-Moritz, même si les écarts sont finalement assez faibles (dix sous la seconde). Et c'est Marcel Hirscher qui a pris la tête provisoire de ce géant des Mondiaux suisses.

L'Autrichien, grand favori du jour, a devancé son compatriote Philip Schoerghofer (+ 0"26) et le Français Alexis Pinturault (+ 0''35), qui a eu du mal sur la mise en action. Petite déception en revanche pour Mathieu Faivre, seulement 8e provisoire, à 0''78 mais toujours en course pour une médaille. Ce sera plus compliqué pour Victor Muffat-Jeandet (13e, +1"21) et Steve Missillier (22e, +1"98) de renverser la donne en seconde manche, à suivre à partir de 13h00.

Vidéo - Un peu timide sur le haut, Pinturault s'est placé dans la 1re manche

02:07

Tout se jouera en début de d'après-midi. Comme on pouvait s'y attendre, rien n'est joué après la première manche. La faute bien sûr à l'incroyable densité chez les géantistes, avec une qualification qui s'est jouée à 2''30 seulement, mais aussi et surtout à un tracé loin de permettre de gros écarts. A l'exception d'une partie technique à mi-parcours, cette première manche ne laissait que peu de moments où gagner/perdre du temps. D'où l'importance de réussir d'emblée une bonne mise en action. Et cela a été toute la différence entre Marcel Hirscher et Alexis Pinturault.

L'Autriche met le feu à la piste

Alors qu'il s'élançait juste devant son meilleur ennemi, l'Autrichien est parti sur les chapeaux de roue, s'engageant totalement et taillant chaque courbe avec une efficacité maximum. De quoi devancer son compatriote Philip Schoerghofer (+ 0''26), pourtant très efficace sur la partie de glisse finale à l'image d'une équipe d'Autriche performante ce matin (trois dans les six avec Leitinger à 0''53), et mettre de la pression sur le Tricolore. Est-ce que ça a joué ? On ne le saura jamais. Toujours est-il que Pinturault s'est montré un peu (trop) timide sur le premier secteur, où il concède d'entrée 0''25 à l'Autrichien. Soit la grande majorité de son retard (+ 0''35) à l'arrivée, où s'empare du 3e temps. Rien donc d'irrémédiable pour le Français qui visera en seconde manche de faire mieux qu'en 2015, à Beaver Creek, où il avait dû se contenter du bronze.

Vidéo - Pinturault : "Je n'ai pas pris toute la vitesse mais je suis au contact"

00:38

Ce métal-là, deux autres Français, un peu en retrait lors de ce premier run, en rêveront mais ils devront lâcher les chevaux cette après-midi pour espérer monter sur la boite. Propre mais pas forcément assez engagé, Mathieu Faivre s'est placé (8e, +0''78) malgré tout dans la course au podium alors que Victor Muffat-Jeandet (13e, + 1''15) a signé une de ses meilleures premières manches de l'hiver. Au meilleur des moments. Mais, comme Filip Zubcic (10e, + 0''97), Linus Strasser malgré son dossard 43 (15e, + 1''30) et Simon Maurberger (19e, + 1''53), il faudra confirmer cela lors de la seconde manche. Où le combat des chefs s'annonce royal…

0
0