AFP

Super-G de Soldeu : Après sa chute, Lindsey Vonn souffre d'une "fracture de fatigue"

Après sa chute, Lindsey Vonn souffre d'une "fracture de fatigue"... mais envisage de courir dimanche
Par AFP

Le 27/02/2016 à 21:08

SOLDEU - Tombée samedi lors du Super-G de Soldeu et évacuée sur une civière, Lindsey Vonn souffre d'une "fracture de fatigue" au genou gauche, comme elle l'a elle-même annoncée en début de soirée. La skieuse américaine passera une IRM lundi. Mais en attendant, et alors qu'elle est toujours au coude à coude avec Lara Gut pour le globe du général, elle envisage de participer au combiné dimanche.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L'Américaine Lindsey Vonn, sortie samedi lors du super-G de Soldeu (Andorre), souffre d'une "fracture de fatigue" et décidera dimanche si elle participe au combiné alpin programmé dans la station pyrénéenne, a-t-elle annoncé samedi soir sur les réseaux sociaux.

"Les radios ont montré une fracture de fatigue à mon genou gauche et je passerai une IRM lundi", a expliqué la skieuse de Vail, qui avait été évacuée sur civière avec le genou gauche protégé. "Je vais attendre et verrai comment je me sens demain, pour savoir si je participe à la course", a-t-elle ajouté en postant sur le réseau social Instagram une photo avec une poche de glace sur son genou gauche.

De sources médicales, ce type de blessure nécessite pourtant, habituellement, un temps de repos allant de plusieurs jours à plusieurs semaines.

Vidéo - Von Fall vi

02:01

Huit petits points d'avance sur Gut au général

La sortie de Vonn sur civière avait fait craindre le pire pour l'Américaine, qui peut encore espérer remporter son cinquième gros Globe de cristal, promis à la lauréate du classement général de la Coupe du monde de ski alpin.

A neuf courses de la fin de la saison, Vonn compte huit points d'avance sur la Suissesse Lara Gut, qui n'a pris que la 16e place du super-G samedi, partie tout comme sa rivale américaine en pleine tempête de neige, avec des conditions de visibilité très réduites.

Les images de la chute de Vonn ont fait craindre le pire : à trois portes de l'arrivée, la skieuse de Vail, qui avait été la plus rapide jusque-là, s'est couchée dans la neige et ne s'est plus relevée. Allongée sur une civière, elle a été évacuée après un bon quart d'heure de traitement.

0
0