Eurosport

Après-Ski : Polémique, boulette, histoire et souvenir de Sotchi : ce week-end a fait jaser

Après-Ski : Polémique, boulette, histoire et souvenir de Sotchi : ce week-end a fait jaser

Le 19/01/2016 à 17:58

COUPE DU MONDE - A Wengen, la Norvège a écrasé la concurrence. A Planica, les fondeurs français ont marqué l'histoire alors qu'un nouveau triplé tricolore a marqué les épreuves de skicross à Watles. Voici Après-Ski.

La polémique

Au lendemain de sa 2e place en combiné alpin, Aksel Lund Svindal a remporté la descente de Wengen. Avant ce samedi, le Norvégien n'avait jamais levé les bras sur les neiges du Lauberhorn. C'est chose faite. Mais son succès, le 31e de sa carrière sur le circuit, a fait parler. Sans que Svindal y soit pour quelque chose. Sa performance a été impressionnante et il est impossible de le contester. Non, ce qui fait débat, c'est le déroulement de la course, interrompue à deux reprises en raison du brouillard.

Pour certains, Gus Fayed et Travis Ganong en première ligne, envoyés dans la purée de pois au pire des moments, l'équité n'a pas été respectée. Difficile de leur donner tort. "Ils décident de me faire partir, et après moi, ils arrêtent la course. Ils n'arrêtent pas de parler de sécurité, mais 110km/h dans le brouillard, ça ne le fait pas, s'est énervé le descendeur français dans les colonnes de L'Equipe. Je trouve ça injuste qu'ils arrêtent la course alors qu'ils ont laissé partir deux mecs au carton !". On attend maintenant la réponse de la FIS.

La perf' N.1

Qui a oublié ce grand moment des JO de Sotchi ? Ce fameux triplé tricolore en skicross. En Russie, Jean-Frédéric Chapuis avait décroché l'or olympique devant ses deux compatriotes Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol. Samedi, "JF" a remis ça en Coupe du monde. A Watles, le Français, légèrement blessé jeudi à l'entraînement, s'est imposé devant Sylvain Miaillier et Jonas Devouassoux. Un nouveau triplé qui confirme qu'à ce jeu-là, les Tricolores sont bien les plus forts.

Vidéo - Le triplé tricolore à Watles

01:40

La perf' N.2

Touché à une épaule en décembre, Thomas Mermillod Blondin retrouve la très grande forme. Et ce n'est pas pour nous déplaire. Avant même son très bon combiné alpin à Wengen (4e), le Bornandin savait que sa place pour le slalom dominical était assurée. Malgré son dossard élevé (52), Mermillod a fait parler sa science du piquet pour signer le 9e temps de la première manche, à 0"73 seulement de Kristoffersen. Sa seconde manche n'a pas été de la même tenue (19e), mais son week-end lui servira à coup sûr pour la suite de la saison. Quand la tête va, tout va !

Vidéo - L'exploit de Mermillod Blondin en 1re manche

01:02

Les podiums historiques

Pendant de longues années, les Français ont déserté les épreuves de sprint en ski de fond. Il y avait eu Roddy Darragon, médaillé d'argent à Turin en 2006 et puis c'était à peu près tout. Mais cet hiver, cette vérité est à envoyer aux oubliettes. Et le sprint de Planica l'a confirmé. Pour la première fois de l'histoire du fond tricolore, deux Français se sont placés sur le podium d'une épreuve de Coupe du monde.

Derrière l'impressionnant Federico Pellegrino, Baptiste Gros et Richard Jouve ont pris les deuxième et troisième places en Slovénie. Renaud Jay a lui terminé au pied du podium. Une Team Poney, le surnom donné à ce groupe, au top de sa forme, qui a remis ça le lendemain lors du team sprint avec un nouveau double podium. Là encore, une première.

Vidéo - La finale du sprint messieurs

02:28

Vidéo - La Team Poney refait le coup du double podium !

01:27

L'équipe : La Norvège

La stat : 365

Marcel Hirscher lors du slalom de Wengen

Marcel Hirscher lors du slalom de WengenAFP

La boulette

Lors de la seconde manche du slalom de Wengen, Marc Digruber est passé tout près de percuter un lisseur quelque peu inattentif. Resté sur le tracé pour réparer un piquet, ce dernier s'est fait surprendre par l'arrivée du skieur autrichien. L'accident a été évité de peu.

Vidéo - "Faut pas rester, monsieur le lisseur !"

01:16

La vidéo du meilleur imitateur

Benjamin Thomsen n'est pas le skieur le plus connu du circuit. Mais son imitation de Hulk a été l'une des images de ce week-end. Victime d'une chute (sans gravité) avant l'arrivée samedi, le descendeur canadien a été protégé par l'ouverture de son air-bag sous sa combinaison. Et ça l'a bien fait rire.

Vidéo - Quand Thomsen se prend pour... Hulk après une chute !

00:56
0
0