BSN

Superbikes : Un pas de plus pour Sykes

Superbikes : Un pas de plus pour Sykes
Par Eurosport

Le 11/07/2014 à 20:54

Alors que le championnat du monde de Superbike se prépare pour sa deuxième visite au Laguna Seca pour la 9ème manche de 2014, tous les yeux sont rivés sur le champion en titre et le leader actuel, Tom Sykes, lors d'une course qui pourrait bien être décisive pour le Britannique.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Avec un long repos après la course américaine avant la prochaine à Jerez le weekend du 7 septembre, Sykes va tenter d'accroitre son immense avance et conserver ses adversaires à distance alors qu'il se présentera pour la première course avec 43 points d'avance sur le Français Sylvain Guintoli.

La première course qui se tiendra dimanche sera sa 150e et après avoir remporté sa première visite à Mazda en 2013, ce n'est peut-être pas surprenant d'apprendre qu'il aborde ce rendez-vous comme le grand favori.

La pluie lors de la deuxième course à Portimao a été un coup dur pour le pilote Kawasaki dont l'objectif était alors de terminer la course et de prendre le plus de points possibles en limitant les dégâts. Ce fut donc une course très stressante pour l'Anglais qui parvint tout de même à terminer à la 8ème place, son pire résultat depuis le début de la saison sans compter son abandon à Sepang.

Avec déjà à son actif 11 podiums en 16 courses cette année, dont sept victoires, il a acquis une confortable avance au classement, et en vérité, il n'est plus qu'à un pas supplémentaire d'une double victoire lors de toutes les courses restantes. Mais un mauvais résultat sur le Laguna et son incroyable avance pourrait bien partir en fumée avant le break estival, un scenario qu'il va bien entendu tenter d'éviter.

En ne comptant pas Sykes dans l'équation, il y a une petite bataille qui vaut le coup pour la deuxième place. Sylvain Guintoli sur son Aprilia n'a que quatre points d'avance sur le Français Loris Baz et sa Kawasaki, et grâce à sa victoire lors de la deuxième course à Portimao, Jonathan Rea et sa Pata Honda restent proches à un point derrière Baz.

Avant Portimao, le coéquipier chez Aprilia de Guintoli, Marco Melandri conservait une chance d'être toujours en course grâce à ses quatre prodiums consécutifs et sa double victoire à Sepang, mais après sa quatrième place et son abandon à Portimao lors de la deuxième course, un miracle est nécessaire pour que l'Italien comble son retard de 92 points sur Sykes.

Il a été un peu malchanceux d'avoir été dépassé par son coéquipier lors de la deuxième course au Portugal alors que les deux pilotes Aprilia semblaient pouvoir terminer en tête et revenir ainsi sur le leader, Sykes. Mais à cause d'une petite erreur tout pourrait changer.

Si Guintoli veut toujours se battre pour la couronne, il doit remporter des courses et rapidement. Cela a l'air simple mais sa dernière victoire remonte à Assen. Son compatriote, Baz, troisième au général, a atteint un tout autre niveau de pilotage cette saison, et à seulement 21 ans, le futur semble radieux pour lui. Mais sans la moindre victoire cette saison, il aurait besoin d'un cataclysme chez son coéquipier pour avoir une chance.

Cela voudrait dire que le seul pilote capable de faire chavirer le navire de Tom Sykes pour le moment est Rea sur sa Honda. Quatre victoires cette saison, soit autant que lors de sa meilleure saison en 2010. Si sa moto ne lui fait pas défaut, Jonathan se battra constamment pour la victoire.

Malheureusement pour lui, les compteurs sont remis à zéro à chaque course et même s'il a fait un travail remarquable pour conserver des chances de titre, il reste dépendant de sa machine jusqu'à la fin de la saison. Donc Sykes est en pôle position, mais les noms précédemment cités ne sont pas les seuls à pouvoir se battre pour la victoire à Laguna Seca.

Ils n'ont sans doute pas de chance de remporter le championnat du monde individuellement, mais ils sont un signe que les Ducati progressent et pas seulement parce que Chaz Davies et Davide Giugliano ont tous les deux terminés sur le podium à Portimao (la dernière fois que deux Ducati étaient présentes sur le même podium c'était à Aragon en 2012). Le duo a été très performant aux Etats-Unis quand nous avions visité le circuit il y a un an.

En ce qui concerne l'équipe Voltcom Crescent Suzuki, Alex Lowes voit le circuit pour la première fois mais arrive avec des résultats solides à Portimao, et alors qu'une blessure au pied handicape Eugène Laverty, il a décroché la victoire ici la saison dernière et attend désespérement de pouvoir enfin mettre un peu de couleur dans cette terne saison.

Le coéquipier de Jonathan Rea, Leon Haslam n'a pas connu plus de réussite la saison dernière à Laguna Seca, mais l'expérimenté anglais a été malchanceux de ne pas accrocher le podium à Portimao le weekend dernier et semble en bonne forme. Il faut également garder un oeil sur Leon Camier qui remplace Claudio Corti pour l'équipe MV Agusta Reparto Corse.

0
0