AFP

Jo-Wilfried Tsonga victime du revenant Almagro sous la chaleur argentine

Tsonga victime du revenant Almagro, Nadal survit aux conditions extrêmes
Par AFP

Le 13/02/2016 à 10:57

ATP BUENOS AIRES - C'est fini pour Jo-Wilfried Tsonga dans la capitale argentine. le numéro un français s'est incliné vendredi soir en quarts de finale face à Nicolas Almagro, pas vu à pareille fête depuis bien longtemps.

Venu en Amérique du Sud pour une petite tournée hivernale sur terre battue à laquelle il n'est guère habitué, Jo-Wilfried Tsonga a vécu une semaine très mitigée à Buenos Aires. Le Français a disparu dès les quarts de finale en s'inclinant vendredi soir en deux sets (6-2, 7-5), face à l'Espagnol Nicolas Almagro, au terme d'un match très décevant.

Est-ce la chaleur (il faisait plus de 30 degrés vendredi dans la capitale argentine) ? En tout cas, le Manceau est apparu amorphe face à un joueur qu'il avait pourtant toujours battu jusqu'ici en six confrontations. Tsonga a joué à l'envers et a déçu dans à peu près tous les compartiments du jeu. Almagro, 72e mondial, n'a pas franchement eu à forcer son talent pour faire la différence et signer sa première victoire sur un top 10 depuis deux ans.

Nadal résiste à Lorenzi... et à la chaleur

Rafael Nadal, lui, sera bien au rendez-vous du dernier carré. L'Espagnol, en quête de sensations et de confiance après sa sortie de route dès le premier tour à l'Opend 'Australie, n'avait guère rassuré pour son entrée en matière contre Juan Monaco. Il est apapru un peu plus en contrôle contre Paolo Lorenzi pour s'imposer 7-6, 6-2. Nadal n'a un peu souffert qu'au cours de la première manche, avant de dérouler ensuite son jeu. Mais il lui a quand même fallu près de deux heures pour s'imposer.

Mais son pire ennemi aura été la chaleur étouffante, d'autant que, contrairement à Tsonga, il n'a pas joué en soirée. "Les conditions ont été extrêmes et ça m'a un peu fatigué. Je suis donc heureux de me retrouver en demi-finales parce que c'est une semaine importante pour moi", a réagi Nadal, en faisant allusion aux 39 degrés de chaleur régnant sur le court central Guillermo Vilas. "Le changement de température, avec de l'humidité en prime, nous gêne bien sûr, mais pour l'instant, nous résistons bien et c'est le plus important", a-t-il ajouté.

Au prochain tour, le Majorquin passera un test intéressant face à Dominic Thiem. L'Autrichien de 22 ans est, en effet, le plus jeune joueur du Top 20 (il est 19e mondial). Vendredi, il a dominé le Serbe Dusan Lajovic (N.79) 6-4, 6-2. "C'est un très, très bon joueur. Il a gagné plusieurs tournois l'an passé sur cette surface. Il est jeune et possède de grand potentiel et j'espère être à la hauteur", a conclu Rafael Nadal, en quête de son 68e titre, qui serait le 48e sur sa surface fétiche.

0
0