AFP

Stan Wawrinka toujours trop fort pour son pote Benoît Paire

Wawrinka toujours trop fort pour son pote Paire
Par Eurosport

Le 09/01/2016 à 14:26

ATP 250 CHENNAI - Benoît Paire a été nettement dominé par Stan Wawrinka en demi-finales, samedi (6-3, 6-4). Vainqueur ces deux dernières années, le Suisse visera la passe de trois dimanche.

Ce n'est un secret pour personne, Stan Wawrinka et Benoît Paire sont très proches. Mais sur le court, un gouffre sépare encore les deux joueurs. Le Suisse l'a encore démontré samedi à Chennai, en prenant tranquillement le dessus sur le Français, lors d'une demi-finale à sens unique (6-3, 6-4). Un break dans chaque manche a suffi au double tenant du titre pour faire la différence face au Français, parfois brillant, mais bien trop inconstant pour espérer l'emporter.

Comme lors de la finale à Tokyo en octobre dernier, Wawrinka a contrôlé les débats d'un bout à l'autre de la rencontre. Le vainqueur du dernier Roland-Garros a réussi un break rapidement, dès le quatrième jeu du match et Paire n'a plus revu son adversaire. Scénario quasi identique lors de la seconde manche. L'Avignonais a trop rapidement cédé sa mise en jeu. Une double faute de Wawrinka lui a offert à 3-2 son unique balle de break du match, mais la porte s'est aussitôt refermée.

Un coup à jouer à Melbourne pour Paire

Finalement battu après 1h05 de jeu, Benoît Paire a pu mesurer, malgré ses énormes progrès ces derniers mois, ce qui le séparait encore du plus haut niveau. Malgré tout, il a tenu son rang cette semaine à Chennai et sa saison se lancer sous de bons auspices. Il pourrait avoir un bon coup à jouer à l'Open d'Australie, où il sera tête de série alors qu'il n'avait même pas accédé au tableau final l'an passé après avoir été sorti dès le 1er tour des qualifications.

Stan Wawrinka, lui, affrontera en finale le vainqueur de la rencontre entre le jeune Croate Borna Coric et le Britannique Aljaz Bedene. Le Vaudois se sent visiblement comme chez lui en Inde, puisqu'il pourrait accrocher dimanche un troisième titre consécutif à Chennai. Il aurait alors glané un quart de ses titres en carrière (3 sur 12) dans ce seul tournoi. Peu importe son adversaire, il devra sortir le grand jeu pour lui barrer la route.

0
0