Panoramic

Simon n'a rien pu faire contre les offensives de Brown, Paire passe à côté face à Mathieu

Simon n'a rien pu faire contre les offensives de Brown, Paire passe à côté face à Mathieu

Mis à jourLe 04/02/2016 à 23:44

Publiéle 04/02/2016 à 17:52

Mis à jourLe 04/02/2016 à 23:44

Publiéle 04/02/2016 à 17:52

ATP MONTPELLIER - Gilles Simon a logiquement quitté l'ATP 250 de Montpellier sur une défaite, 6-4, 6-4, jeudi au 2e tour, face à l'Allemand Dustin Brown. Paul-Henri Mathieu a lui battu Benoît Paire (6-3, 6-3), qui est passé à côté de la rencontre.

Gilles Simon avait battu Dustin Brown lors de leurs deux confrontations mais la troisième a marqué un coup d'arrêt pour le Français. Jeudi, alors qu'il effectuait son entrée au 2e tour de l'ATP 250 de Montpellier, le Niçois a été sèchement sorti par l'Allemand, 6-4, 6-4. De son côté, Benoit Paire n'a pas su gérer sa frustration et s'est incliné face à son compatriote Paul-Henri Mathieu en deux sets (6-3, 6-3).

En vérité, Gilles Simon n'a pas trouvé les solutions pour retourner efficacement le service puissant de son adversaire, ni surseoir sur sa ligne aux attaques résolues de cet adepte de la montée spontanée au filet. Le n°15 mondial a cédé dans la première manche face au 133e à l'ATP sur une séquence qui a illustré ses manques. Au 7e jeu, Gilles Simon s'est retrouvé trop court pour remettre un de ses amortis avec lequel le vainqueur de Rafael Nadal au 2e tour de Wimbledon a aimé jouer. Le break concédé, le Tricolore a ensuite encaissé un jeu blanc pour bientôt laisser conclure "Dreddy Tennis" à 6-4 sur un ace.

6 aces à 0 pour Brown dans la première manche

Malgré 68% de première balle (79% à Simon), Brown s'est montré très efficace avec 6 aces contre 0, et surtout 88% de points après sa première balle (contre 64%), 75% après la seconde (67%), et la seconde manche a conduit à la même sanction. Plus rapidement encore puisque Simon a lâché d'emblée sa mise en jeu sans jamais la retrouver.

La meilleure chance du Français de revenir dans cette partie dictée par le service-volée de Brown a peut-être été à 4-3 lorsqu'il est monté au filet pour contrer un passing de l'Allemand et s'opposer dans la foulée sans frémir au filet. Une lueur d'espoir que l'Allemand s'est empressé d'anéantir toujours avec le même goût du risque, en partant d'un ascendant construit à la mise en jeu. La balle de match a illustré cet état de fait avec un 10e ace de Brown, contre 1 seul au Français.

Paire s'agace, Mathieu en profite

Dans le duel franco-français entre Paul-Henri Mathieu et Benoît Paire, c'est le premier qui s'est imposé (6-3, 6-3). Il a bien profité d'un Benoit Paire qui est sorti de son match. Agacé, le natif d'Avignon n'a pas caché sa frustration et est sorti sous les sifflets d'une partie du public montpelliérain. Mathieu a su rester concentré pour s'offrir un succès confortable. En quarts de finale, il jouera John Millman, qui a battu Edouard Roger-Vasselin (4-6, 6-1, 6-4).

0 commentaire
Vous lisez :