Getty Images

Face à Isner, Nadal n'a pas tremblé pour rejoindre le dernier carré (6-4, 7-6)

Solide comme du Nadal
Par Eurosport

Le 06/10/2017 à 10:33Mis à jour Le 06/10/2017 à 11:06

ATP PEKIN - Rafael Nadal s'est qualifié vendredi pour les demi-finales du tournoi de Pékin en disposant en deux sets accrochés de John Isner (6-4, 7-6(0)). L'Américain a tenté de bousculer le n°1 mondial mais ce dernier n'a jamais faibli dans cette partie. En demie, Nadal sera opposé à Grigor Dimitrov, vainqueur un peu plus tôt de Roberto Bautista.

Nadal trace sa route à Pékin. Dix jours après sa défaite face à Isner en Laver Cup, l'Espagnol a enchaîné une septième victoire de rang sur le circuit ATP face à l'Américain en s'imposant en deux sets accrochés (6-4, 7-6 (0)) et 1h45 de jeu.

Lors du premier set, tout a basculé à 4-4, quand le numéro un mondial a réussi à prendre le (très bon) service du géant américain de 2m08. Après deux balles de break sauvées, grâce à des aces, Isner a du concéder sa mise en jeu sur une belle montée au filet de l'Espagnol, qui a ensuite conclu le premier set sur son service. En tout début de match, le taureau de Manacor avait aussi sauvé une balle de break à 1-2.

Très en forme sur son service (22 aces au total), John Isner a tenu la dragée haute à son rival et aurait même pu le breaker sur sa première mise en jeu du deuxième set. Mais l'Espagnol a sauvé deux balles de break, la deuxième grâce à un ace sur sa deuxième balle. Nadal s'est d'ailleurs montré beaucoup plus efficace que son adversaire dans ce domaine puisqu'il a remporté 82% de ses deuxièmes balles, contre seulement 40% pour l'Américain. Tout s'est finalement joué dans le tie-break, où l'Espagnol a d'entrée pris le service du numéro 17e mondial grâce à un superbe lob, avant de dérouler et de s'imposer 7-0.

En demi-finale de cet ATP 500 de Pékin, Rafa Nadal retrouvera demain le Bulgare Grigor Dimitrov, 8e au classement ATP. Les deux hommes nous avait offert un spectacle grandiose en début d'année à Melbourne. Nadal s'était imposé en 5 sets et près de 5 heures de jeu. Mais c'est aussi le Bulgare qui avait éliminé l'Espagnol à Pékin l'an dernier, en quart de finale. Vivement samedi !

0
0