AFP

ATP 500 Rotterdam - Quart de finale : Impérial face à Murray, Simon s'offre un gros poisson

Impérial face à Murray, Simon s'offre un gros poisson
Par Eurosport

Le 13/02/2015 à 16:42

Gilles Simon a signé une belle performance en battant Andy Murray, tête de série N.1, en quarts de finale du tournoi de Rotterdam, vendredi. Une victoire en deux sets pour le Niçois, 6-4, 6-2. Il affrontera en demi-finales Tomas Berdych, tombeur de Gaël Monfils en deux manches.

Gilles Simon n'avait battu Andy Murray qu'une seule fois en 13 rencontres. Il restait même sur 12 défaites de rang face au Britannique. Pourtant, jeudi, le Niçois avait laissé transparaitre une certaine confiance. Malgré ce bilan désastreux. "Mon entraîneur Jan (De Witt) le connaît bien et m'a aidé à me débloquer mentalement face à lui. D'ailleurs, j'ai joué beaucoup mieux contre lui lors des deux dernières rencontres, même si je les ai perdues," avait-il estilmé.

Il avait raison. Simon a sorti le grand jeu en quarts de finale à l'ATP 500 Rotterdam, pour prendre le dessus en deux sets (6-4, 6-2) sur le numéro 4 mondial, tête de série N.1 aux Pays-Bas. Auteur d'un match plein, solide comme à son habitude en défense mais aussi agressif quand il le fallait du fond du court, le Français a probablement livré sa meilleure rencontre depuis le Masters 1000 de Shanghai, où il avait atteint la finale, en octobre dernier.

Murray à 26% de points gagnés sur seconde balle !

Avec deux breaks dans le premier set et trois autres dans le second, Gilles Simon a constamment fait la course en tête, même s'il s'est fait une petite frayeur dans la première manche. Après avoir mené 5-1, il a vu Murray recoller à 5-4, l'Ecossais poussant alors le 10e jeu aux égalités. Mais Simon a tenu bon et, une fois ce set conclu, s'est envolé aussi sec dans le deuxième pour mener 4-0. Martyrisé sur sa mise en jeu, Murray n'a gagné que 26% des points derrière sa seconde balle (7/26) sur l'ensemble du match. L'explication majeure de la cavalcade solitaire de Simon, désormais en demi-finales.

Il n'y retrouvera pas Gaël Monfils. Ce dernier n'avait plus croisé la route de Tomas Berdych depuis leur épique premier tour à Roland-Garros en 2013, où le Français s'était imposé 7-5 au 5e set. La première victoire de la Monf' en quatre matches contre le Tchèque. La seule, encore, à ce jour, puisque Berdych a nettement dominé les débats vendredi à Rotterdam, s'imposant en deux petits sets (6-1, 6-4).

Dominé d'un bout à l'autre de ce quart de finale, Monfils n'a pas vu le jour. Déficient et fragilisé au service, aussi bien sur sa première balle que derrière sa seconde, il a constamment été sous pression et n'a jamais pu s'en délivrer. A l'inverse, Berdych a déroulé. Le Tchèque n'a pas concédé une seule balle de break de toute la partie. Sur la lancée de son excellent début de saison (finale à Doha, demie à Melbourne), Berdych a remporté là son 12e succès en 14 rencontres en 2015.

0
0