Reuters

Ivan Lendl n'est plus l'entraîneur d'Andy Murray

Murray et Lendl, c'est fini

Le 19/03/2014 à 13:31Mis à jour Le 19/03/2014 à 17:56

Andy Murray et Ivan Lendl se séparent, après deux années d'une collaboration fructueuse. Mais l'ancien numéro un mondial souhaitait passer à autre chose.

Andy Murray va devoir se trouver un nouvel entraîneur. Mercredi, le Britannique a annoncé dans un communiqué, sur son site officiel, la fin de sa collaboration avec Ivan Lendl. Un peu plus de deux ans après le début de leur union, qui avait surpris le monde du tennis, l'Ecossais et l'Américain voient leur route se séparer. Et si le communiqué évoque un "accord mutuel", la séparation semble bien due à Lendl, lequel souhaite désormais se consacrer à des "projets personnels".

Parmi ceux-ci, il y a notamment le souhait de l'ancien numéro un mondial de jouer davantage sur le circuit des "anciens". "Travailler avec Andy ces deux dernières années a été une fantastique expérience pour moi, mais je sens qu'il est temps pour moi de me concentrer sur mes propres projets et notamment jouer davantage de tournois partout dans le monde", a-t-il souligné. Lendl avoue prendre beaucoup de plaisir à jouer et il a récemment disputé des exhibitions à "Kansas City, Oklahoma City, Nashville, Charlotte et Londres", rappelle le communiqué.

Un titre olympique et deux sacres en Grand Chelem

Ivan Lendl doit aussi estimer qu'il a rempli son contrat. Il y a deux ans, Murray n'avait encore pas gagné de titre majeur et il avait surtout perdu ses trois premières finales de Grand Chelem. Le Britannique en a certes perdu une quatrième à Wimbledon, en 2012. Mais, après cela, il a décroché l'or olympique à Londres, son premier Grand Chelem à l'US Open en 2012 et un sacre à Wimbledon, en 2013. Là où aucun joueur britannique n'avait gagné depuis 1936. Là, aussi, où Lendl avait échoué par deux fois en finale…

Aujourd'hui, Murray traverse une passe plus délicate. Longtemps blessé en fin de saison dernière, il peine à retrouver son meilleur niveau. "Je remercie Ivan pour ces deux dernières années, les deux plus belles de ma carrière jusqu'ici et je lui serai éternellement reconnaissant. J'espère profiter de ce travail à l'avenir", a déclaré Murray, expliquant aussi qu'il allait prendre le temps de la réflexion pour trouver un successeur à Ivan Lendl. "Avant de travailler avec Ivan, je me considérais plus ou moins comme un loser", avait confié l'Ecossais l'an dernier. Il est devenu un vainqueur, mais va devoir trouver le moyen de le rester sans l'homme qui a contribué à changer le cours de sa carrière.

0
0