Getty Images

Infographie - La course aux Masters : Tsonga et Del Potro peuvent encore croire à un miracle

La course aux Masters : Tsonga et Del Potro peuvent encore croire à un miracle
Par Eurosport

Le 23/10/2017 à 16:20

ATP WORLD FINALS - C’est une semaine décisive qui s’ouvre pour les derniers prétendants au Masters de Londres. Après leur victoire à Anvers et à Stockholm, Jo-Wilfried Tsonga et Juan Martin Del Potro se sont relancés dans la course mais vont devoir cravacher. Pour Marin Cilic et Grigor Dimitrov, c’est presque fait.

Faites vos jeux, rien ne va plus. La dernière ligne droite se dessine et les occasions de voir Londres se raréfient pour beaucoup. Pas pour Jo-Wilfried Tsonga ni Juan Martin Del Potro. C’est même tout l’inverse. Infimes lundi dernier, leurs chances de voir Londres en figurant dans les 8 meilleurs joueurs disponibles ont grandi en l’espace d’une semaine. Vainqueurs à Anvers et Stockholm, les deux hommes ont grapillé sept et quatre places respectives. Désormais, Tsonga est 15e avec 2055 points tandis que l’Argentin est 14e avec 2135 unités.

Ces deux hommes-là sont raisonnablement les derniers à pouvoir prétendre à une place à Londres puisque Berdych et Kyrgios, juste derrière, sont out jusqu’à la fin de saison. De manière officielle, il reste encore quatre places disponibles pour le tournoi des Maîtres pour accompagner Rafael Nadal, Roger Federer, Alexander Zverev et Dominic Thiem, déjà qualifiés. De manière officieuse, il n’en reste que deux tant Grigor Dimitrov, 5e avec 3560 points, et Marin Cilic (3535 points) sont à deux doigts d’y parvenir.

La course au Masters au 23 octobre

Bâle et Vienne avant Bercy

Dès lors, en l’absence de Novak Djokovic, Stan Wawrinka et Andy Murray, ils sont six pour deux places : David Goffin, Pablo Carreno Busta, Sam Querrey, Kevin Anderson et les deux vainqueurs de dimanche. Le Belge, pour l’instant le mieux placé, dispose de 2750 points. Tsonga, le moins bien classé de la meute, n’est qu’à 695 points.

Pas tout à fait un mouchoir de poche mais pas insurmontable non plus. Car à Bâle et Vienne, ce sont 500 points qui sont en jeu. Et à Bercy, en sa qualité de Master, c’est la bagatelle de 1000 unités en cas de victoire qu’il faut aller chercher. En tout, 1500 points sont en jeu si l’un d’eux parvient à faire le doublé parfait. Encore faut-il que les concurrents respectifs, tous alignés cette semaine, se plantent dans les grandes largeurs. Histoire de s’inviter en dernière minute dans la capitale anglaise. Le scénario parfait. Mais surtout miraculeux.

Jo-Wilfried Tsonga

Jo-Wilfried TsongaEurosport

0
0