Getty Images

Masters - Federer : Le maestro et les puceaux

Le maestro et les puceaux

Le 18/11/2017 à 08:41Mis à jour Le 18/11/2017 à 17:02

MASTERS 2017 – Roger Federer va disputer samedi sa 15e demi-finale du Masters. David Goffin, son adversaire, sa première. Idem pour Grigor Dimitrov et Jack Sock, qui s'affrontent pour l'autre place en finale. Rarement Federer aura été à ce point favori dans un dernier carré de cette envergure...

Roger Federer (Suisse)

Son parcours : Limpide, ou presque. Trois matches, trois victoires. Roger Federer a largement justifié son statut de grandissime favori de son groupe et, d'une manière générale, du Masters. Il a certes laissé deux sets en route contre Zverev et Cilic, mais il semble disposer d'une marge sensible sur la concurrence.

La stat : 0. Jetez un œil au bilan cumulé de Roger Federer face à Grigor Dimitrov, David Goffin et Jack Sock. Il ne laisse que peu d'espoirs à ses trois derniers concurrents pour le titre : 16 matches, 16 victoires. Federer mène 6-0 contre Dimitrov, 6-0 contre Goffin, 4-0 contre Sock. Il n'a perdu que quatre sets sur ces 16 rencontres.

La décla : "Toute cette saison, dans les moments importants, j'ai essayé de sourire intérieurement en me disant 'OK, tout va bien.' J'espère que je pourrais garder cet état d'esprit jusqu'à dimanche, parce que ça m'a beaucoup aidé."

Chances de victoires : 60%. Federer a vraiment tout pour lui. A l'heure où le gratin du tennis mondial finit à l'infirmerie ou sur les rotules, Papy Fed, 36 piges et des brouettes, en a encore sous le pied. Il récolte en cet automne les fruits de son calendrier sur mesure. Le voilà en demi-finale du Masters sans Nadal, Djokovic, Murray ou Wawrinka sur son chemin. Face à lui, trois novices absolus à ce stade de la compétition. On a rarement vu un joueur à ce point favori à l'heure d'aborder le dernier carré. S'il ne soulève pas le trophée pour la 7e fois dimanche soir, ce sera une colossale surprise.

Roger Federer

Roger FedererGetty Images

David Goffin (Belgique)

Son parcours : Méritoire. Mentalement, après un automne chargé et avec une finale de Coupe Davis à venir dans un coin de la tête, David Goffin a fait preuve d'un état d'esprit irréprochable à l'O² Arena. D'autant que lui a dû se coltiner un match contre Rafael Nadal. Sa première victoire sur un numéro un mondial, au passage. Il l'a payé contre Dimitrov mais a su se remobiliser pour écarter Dominic Thiem dans un quart de finale virtuel.

La stat : 25. Le nombre de matches disputés par David Goffin depuis l'US Open. Aucun des quatre derniers prétendants au titre n'a été aussi présent sur les courts sur cette période. Pas étonnant que le Liégeois soit dans le dur physiquement avec ce genou endolori. Et contrairement à Federer, Sock et Dimitrov, lui ne sera pas en vacances à la fin du week-end...

La décla : "J'ai besoin de repos depuis la demi-finale de Coupe Davis. Mais j'ai joué chaque semaine depuis. C'est un bon choix. Si vous voyez mes performances ces deux derniers mois, et mon parcours ici, je pense que c'était un bon choix."

Chances de victoires : 10%. Son plus gros problème ? Faire face à Roger Federer en demi-finale. Comme il l'admet lui-même, il n'a jamais trouvé la solution pour enquiquiner le Suisse. Au-delà de ces six défaites en six matches, c'est ce déficit de solutions tactiques qui pose souci. Au passage, il aura 24 heures de repos de moins que Federer. On le sent aussi un peu émoussé mais il ne lâchera rien, c'est certain.

David Goffin au Masters 2017

David Goffin au Masters 2017Getty Images

Jack Sock (Etats-Unis)

Son parcours : L'invité de dernière minute prend ses aises. Sur la lancée de son rush à Bercy, Jack Sock a commencé par jouer sans complexe face à Roger Federer. Malgré une défaite en deux sets, ce match lui a sans doute ôté quelques complexes et il a ensuite épinglé Marin Cilic et Alexander Zverev pour se glisser parmi les quatre derniers prétendants.

La stat : Le 1er novembre, Sock pointait à la 22e place au classement ATP. Il sera au pire 8e et peut même intégrer le Top 5 en cas de victoire finale. Ce serait un rush historique : jamais un joueur en dehors du Top 20 début novembre n'a terminé dans le Top 5 en fin de saison.

La décla : "Je joue avec beaucoup de confiance. Gagner des matches, remporter un grand titre à Bercy, ça m'a donné énormément de confiance. Je n'ai pas l'impression de ne pas être à ma place ici."

Chances de victoires : 10%. Quelle histoire quand même que celle de Jack Sock depuis quelques semaines ! Au 1er tour à Bercy, il était mené 5-1 dans le troisième set contre Kyle Edmund. Sa saison aurait dû s'arrêter là. Mais Sock a battu Edmund et, après ce miracle, ne s'est plus retourné. Vainqueur à Bercy, qualifié pour les demies du Masters, il est sur son nuage.

Après tout, il pourrait être jusqu'au bout l'improbable héros de cet improbable Masters. Mais ce serait tout de même surprenant. Dimitrov, en demi-finale, sera déjà un énorme morceau. Même si, en dehors de Federer, tous sont novices à ce stade de la compétition, il est le moins rompu aux grandes joutes. Cela pourrait se sentir ce week-end.

Jack Sock lors du Masters

Jack Sock lors du MastersGetty Images

Grigor Dimitrov (Bulgarie)

Son parcours : Idéal. Trois victoires, comme Federer. Le scénario s'est avéré parfait pour lui. Après son succès initial face à Dominic Thiem, il a ramassé à la petite cuillère un Goffin cramé par sa lutte 48 heures plus tôt contre Nadal, avant de jouer son troisième match sans le moindre enjeu face à Carreno Busta, suppléant d'un Nadal rentré à la maison. On a fait plus monstrueux comme programme dans une phase de poules au Masters. Reste que Dimitrov joue à un haut niveau à Londres. On le sent sûr de lui.

La stat : 3. Le nombre de victoires obtenues par Dimitrov sur des membres du Top 10 cette saison avant le Masters. Et encore, ces trois victoires remontaient toutes au premier tournoi de l'année, à Brisbane (Thiem, Raonic, Nishikori). Il a donc doublé son total cette semaine en dominant Goffin, Thiem et Carreno Busta et pourrait le dépasser samedi en cas de victoire contre Jack Sock.

La décla : "Cette semaine, je joue peut-être mon meilleur tennis de la saison. Face à David [Goffin, victoire 6-0, 6-2, NDLR], c'était peut-être mon meilleur match. Je travaille dur pour arriver à produire en compétition ce genre de choses. Ça ne vient pas tout seul."

Chances de victoires : 20%. Si Federer est le super-mega-ultra-giga favori dans la course au titre, Dimitrov est quant à lui le super outsider de ce Masters. Nadal out, Zverev éliminé, l'ami Grigor est peut-être le seul, dans le contexte de cette semaine londonienne, à pouvoir titiller le maestro. Ce serait à coup sûr une grosse déception pour lui de s'arrêter en demi-finale contre Jack Sock. C'est une opportunité qu'il ne doit pas laisser filer. S'il se hisse en finale, et que Federer se dresse face à lui, hypothèse la plus probable, il n'aura rien à perdre. Son Masters sera déjà réussi, à l'image de sa saison. Le voir libéré de toute pression contre le Bâlois pourrait valoir le détour...

Grigor Dimitrov est impressionnant à Londres

Grigor Dimitrov est impressionnant à LondresGetty Images

0
0