Getty Images

Jo-Wilfried Tsonga reconnait la supériorité de David Goffin "Il n'y avait pas grand chose à faire"

Tsonga, encore raté

Le 26/11/2017 à 17:52Mis à jour Le 26/11/2017 à 21:03

COUPE DAVIS - Largement battu par David Goffin (7-6(5), 6-3, 6-2), dans le quatrième simple de la finale, dimanche à Lille, Jo-Wilfried Tsonga a reconnu la supériorité de son adversaire. "Il n'y avait rien à faire", a jugé le N.1 français. C'est encore une défaite face à un joueur du Top 10 en Coupe Davis.

Tsonga reconnaît la supériorité de David Goffin. Battu assez séchement par le Belge en trois petits sets (7-6(5), 6-3, 6-2), dimanche, lors de la quatrième rencontre de la finale, le N.1 français n'a pas tourné autours du pot longtemps lors de son passage en conférence de presse : Goffin était hors de portée. Une analyse lucide et franche.

"Aujourd'hui il n'y avait pas grand-chose à faire", a estimé le Manceau, battu après presque trois heures de jeu (2h44) par le leader belge qui a ramené son équipe à égalité (2-2).

" J'ai fait mon match, je me suis accroché"

Lâché dans les deux derniers sets par le 7e joueur mondial, Tsonga a reconnu avoir eu des regrets quant au scénario de la première manche où il n'est pas parvenu à prendre le service de son rival malgré six tentatives de break. "J'aurais pu être plus opportuniste sur ce premier gros set qui donne un peu le ton du match puisque derrière lui, forcément, est un peu plus libéré et moi plus crispé", a reconnu le joueur de de 32 ans, qui a pointé "beaucoup d'occasions manquées."

"Après la perte de ce premier set, il a été impeccable. Derrière il joue relâché, hyper bien, et il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai fait mon match, je me suis accroché, je n'ai pas lâché mais aujourd'hui il n'y avait pas grand-chose à faire", a ajouté JWT.

Une saison manquée dans les très grands rendez-vous

Débarqué face à Goffin en étant invaincu en Coupe Davis cette année, après ses deux succès en demi-finale contre la Serbie, puis sa victoire face à Steve Darcis lors du deuxième simple de la finale joué vendredi, Tsonga n'a pas réussi à hausser son niveau face à un joueur sur une courbe de forme ascendante. Un petit résumé de sa saison dans les grands tournois où il a signé au mieux un quart de finale à l'Open d'Australie.

Les capitaines français et belge n'ont pas changé leur choix pour le cinquième match décisif de la finale: Lucas Pouille va tenter d'offrir à la France un dixième Saladier d'argent après lequel elle court depuis 2001, tandis que Steve Darcis espère glaner la première Coupe Davis de l'histoire de la Belgique.

Jo-Wilfried Tsonga lors de la finale de Coupe Davis

Jo-Wilfried Tsonga lors de la finale de Coupe DavisGetty Images

0
0