Getty Images

Noah toujours là ? Pouille nouveau leader ? Les clés de l'équipe de France 2018

Noah toujours là ? Pouille nouveau leader ? Les clés de l'équipe de France 2018

Le 28/11/2017 à 08:00Mis à jour Le 28/11/2017 à 10:39

COUPE DAVIS - Maintenant que l'équipe de France a enfin renoué avec le fil de sa longue histoire avec le Saladier d'argent, quel est l'avenir de ce groupe, composé pour une bonne part de trentenaires ?

Noah prêt à tenter le doublé ?

Sauf surprise, Yannick Noah devrait prolonger l'aventure avec l'équipe de France, ce qui n'était pas du tout évident il y a encore quelques semaines. Ses problèmes de communication à tour de rôle avec Tsonga et Monfils, deux des leaders du groupe, avaient entamé son enthousiasme. Il l'a retrouvé à l'occasion de cette finale et au-delà de la victoire contre la Belgique, c'est la vie au quotidien qui semble l'avoir rassuré. Il a envoyé beaucoup de signaux depuis dimanche soir qui incitent à penser qu'il sera encore là l'an prochain.

"Même après quinze ans, je n'ai toujours pas le décodeur. Mais je sens qu'il y a de fortes chances pour qu'il continue", a confié au Journal du Dimanche la compagne du capitaine, Isabelle Camus. Il a reçu lundi le soutien public de Lucas Pouille. "Oui bien sûr, cela me ferait plaisir que Yannick reste, a plaidé le Nordiste. Le choix lui revient, mais ce serait une bonne chose qu'il reste". Jo-Wilfried Tsonga est resté plus évasif. "A chaque jour suffit sa peine. En fonction de ce qu'il a envie de faire, est-ce qu'il continuera ou pas ? Il vous dira", a juste lâché le Manceau. Une chose est sûre : la balle est dans le camp de Noah. S'il veut rester, il restera.

Yannick Noah lors du double

Yannick Noah lors du doubleGetty Images

Tsonga et Gasquet vont-ils s'arrêter sur ce sacre ?

Jo-Wilfried Tsonga a 32 ans. Richard Gasquet 31. Ils couraient depuis longtemps après ce Saladier d'argent. Ils ont beaucoup donné à l'équipe de France et à la Coupe Davis depuis 2008 pour le Manceau et même 2005 pour le Biterrois. Voudront-ils se concentrer sur leur carrière pour leurs dernières années sur le circuit ? "Cela fait dix ans qu'ils la jouent, ils l'ont enfin gagnée, a rappelé Lucas Pouille à leur sujet. Je comprendrais aussi qu'ils décident de laisser la place aux autres."

Depuis la fin du week-end, ils sont tous les deux restés évasifs. Gasquet veut se donner le temps de la réflexion. Tsonga, dont Yannick Noah a loué l'attitude au sein du groupe tout au long de la préparation puis de la finale, a fait part de son attachement à l'équipe, sans dévoiler comment cet attachement se manifesterait à l'avenir. "Je veux continuer à faire gagner l'équipe de France, dit-il. Je peux le faire de plein de manières : être sur le terrain, ne pas être sur le terrain, je pourrais même corder pour eux. Je peux faire plein de choses. Je ne sais pas encore quel sera mon rôle mais quand l'équipe de France gagne je suis content."

Tsonga et Gasquet - Coupe Davis 2016

Tsonga et Gasquet - Coupe Davis 2016Panoramic

Pouille, nouveau leader ?

A moyen, voire long terme, l'avenir de cette équipe passera par Lucas Pouille. Même si son année 2017 a été souvent frustrante, il s'est ancré dans le Top 20 pour la deuxième année consécutive. A défaut d'un grand bond en avant, c'est une stagnation à un haut niveau. Derrière la génération des Tsonga, Gasquet, Monfils et Simon, dont la trentaine est maintenant bien entamée, il est le seul joueur français de moins de 25 ans installé dans le Top 100, ce qui constitue d'ailleurs un vrai problème pour le tennis tricolore.

Lucas Pouille a parfois eu du mal à surmonter la pression inhérente à la Coupe Davis. On pense évidemment à sa demi-finale contre la Serbie. Mais à Lille, il y a eu du mieux et dans l'approche du cinquième match décisif, il a été parfait, avec un esprit conquérant. C'est une victoire qui peut lui faire du bien. Pas parce qu'il a battu Steve Darcis, mais parce qu'il a vaincu les démons qui auraient pu le faire dérailler. En 2018, il sera évidemment de la partie. "Quoi qu'il arrive, je jouerai la Coupe Davis l'an prochain", a-t-il d'ores et déjà annoncé. Il est même allé un peu plus loin que ça en disant qu'à "chaque fois" qu'il serait appelé en sélection, il "répondrait présent". A minima, cela donne un joueur stable en simple. Une bonne base.

Lucas Pouille - France - Coupe Davis 2017

Lucas Pouille - France - Coupe Davis 2017Getty Images

Quid de Monfils ?

Il aura été le grand absent de cette finale. Sur le terrain, mais même à côté. Dimanche, ils étaient huit, huit joueurs autour du capitaine Noah. Les quatre titulaires du week-end, mais aussi les deux recalés du stage, Mahut et Benneteau, mais encore Gilles Simon et Jérémy Chardy, qui avaient pris part à des rencontres cette saison. Monfils, lui, ne figurera ni sur la photo ni au palmarès. Avec Noah, les relations ont parfois été tendues, empreintes d'une incompréhension mutuelle certaine. "Cette victoire, c'est aussi la sienne", a pourtant rappelé Nicolas Mahut. Monfils, lui, a enregistré une vidéo publiée par la FFT pour féliciter l'équipe. "Vous m'avez fait vibrer les gars", leur a-t-il notamment dit.

Comme souvent avec Gaël Monfils, tout sera une question d'envie. Mais avant de penser Coupe Davis, ou de la désirer à nouveau, il doit d'abord se reconstruire. Il y a un an, numéro 6 mondial, il était au firmament de sa carrière. Aujourd'hui, il est 40 places plus bas à l'ATP et sort d'une saison entre blessures et résultats en vrac. Mais on le sait, avec lui, tout peut aller très vite, dans un sens ou dans l'autre. "C'est un super joueur de Coupe Davis, avait jugé Noah il y a deux semaines. Une fois sur le terrain, il n'a pas peur, il aime ça. Je suis frustré de ne pas avoir eu la chance de l'avoir plus souvent sur le court." Il ne tient qu'à lui de se remettre en selle et, contrairement à ses potes Tsonga et Gasquet, il a toujours un vide à combler.

Yannick Noah et Gaël Monfils lors du premier tour de la Coupe Davis 2016 avec l'équipe de France contre le Canada

Yannick Noah et Gaël Monfils lors du premier tour de la Coupe Davis 2016 avec l'équipe de France contre le CanadaGetty Images

0
0