Getty Images

Yannick Noah sera bien le capitaine de l'équipe de France en 2018

Sans surprise, Noah continue l'aventure
Par Eurosport

Le 30/11/2017 à 12:07Mis à jour Le 30/11/2017 à 12:16

COUPE DAVIS - C'était un secret de polichinelle mais c'est désormais officiel. Capitaine de l'équipe de France vainqueur de la Coupe Davis 2017, Yannick Noah a officialisé sa volonté de "défendre le Saladier d'Argent" en 2018, selon la FFT. Nommé en 2015, Noah sera présent à Albertville le 2 février prochain pour le match face aux Pays-Bas.

C'était dans les cartons depuis dimanche soir et la victoire des Bleus à Lille face à la Belgique. C'est désormais officiel. Capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis depuis 2015, Yannick Noah a décidé d'honorer sa dernière année de contrat et défendra le Saladier d'Argent en 2018 aux côtés de ses joueurs. L'homme aux trois Saladiers d'argent avait laissé plané le doute, demandant le soutien de son groupe pour continuer. C'est chose faite.

La Fédération française a officialisé le maintien du capitaine à son poste à travers un tweet publié jeudi matin. "Yannick Noah a confirmé a confirmé sa volonté de défendre le Saladier d'Argent et sera le capitaine du #TeamFranceTennis de @DavisCup en 2018. RDV à Albertville le 2 février face aux Pays-Bas", peut-on y lire.

Giudicelli : "Une grande nouvelle pour la culture de la gagne"

Après la victoire en finale face à la Belgique le week-end dernier à Lille, Yannick Noah était en position de force et la balle était dans son camp. En gros, s'il voulait rester, il restait. Mais il souhaitait avoir l'appui et le consentement de l'ensemble de son groupe. Lundi soir, après 24 heures de fête et d'obligations médiatiques, les joueurs se sont donc retrouvés au domicile de leur capitaine afin d'évoquer la suite. Sans surprise, il en est ressorti un large consensus pour que Noah reste à son poste.

Ce n'est pas étonnant. Les joueurs avaient largement manifesté leur désir de voir leur capitaine prolonger l'aventure, à commencer par Lucas Pouille. le Nordiste, qui a apporté le point du titre dimanche en battant Steve Darcis dans le cinquième et dernier match, n'avait pas caché sa volonté. "Cela me ferait plaisir qu'il reste, avait-il dit. Le choix lui revient mais ce serait une bonne chose qu'il reste". Richard Gasquet avait tenu le même discours.

Bernard Giudicelli, le patron de la FFT, n'avait pas caché lui non plus son souhait de continuer avec Yannick Noah, lequel sera également le capitaine de l'équipe de Fed Cup l'année prochaine. Jeudi, le président Giudicelli a estimé que le fait que Noah reste était une "grande nouvelle pour la culture de la gagne". Il va maintenant tenter un doublé que Guy Forget avait manqué d'un rien en 2001-2002 (victoire puis finale après avoir mené deux manches à rien dans le cinquième match) et que la France n'a plus accompli depuis les années 1930 et l'époque des Mousquetaires.

0
0