Panoramic

1er tour : La France qualifiée en quart de finale après sa victoire en double face au Canada (3-0)

3-0 : les Bleus de Noah commencent par un sans-faute

Le 06/03/2016 à 20:47

COUPE DAVIS - Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet ont apporté le troisième point qualificatif pour les quarts de finale après une victoire en double face aux Canadiens, samedi à Baie-Mahault (7-6, 6-1, 7-6). Les Français affronteront le vainqueur du match République tchèque-Allemagne du 15-17 juillet prochains.

Mission accomplie. Pour le match inaugural de la nouvelle ère Noah, les Français n'ont pas manqué leur rendez-vous. Après les victoires de Gaël Monfils et Gilles Simon vendredi, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet ont terminé le travail en remportant le troisième point en double face au Canada, samedi à Baie-Mahault, face à la paire Pospisil/Bester (7-6, 6-1, 7-6). Voici les Tricolores en quarts de finale, pour la 7e année de suite, où ils accueilleront l'Allemagne ou iront en République tchèque mi-juillet pour poursuivre leur aventure vers ce dixième Saladier d'argent qui se fait attendre depuis 2001.

Sur la terre battue guadeloupéenne, les Bleus n'avaient pas le droit à l'erreur. Avec Milos Raonic et Daniel Nestor absents des rangs canadiens, encore moins. Si, sur le papier, les Bleus étaient largement favoris, sur le terrain, cela aurait pu se traduire différemment dans cette compétition si spéciale qu'est la Coupe Davis. Mais non.

Remontés à bloc par un Yannick Noah motivé pour quatre, les Français n'ont pas déçu. Résultat : trois victoires en trois sets, compilées sur deux jours. Une première depuis 2003. Un bien beau tableau pour lancer la saison 2016 qui permet au nouveau capitaine d'annoncer la couleur. Et d'aiguiser peu à peu les appétits de victoire.

Tsonga, Noah et Gasquet - Coupe Davis 2016

Tsonga, Noah et Gasquet - Coupe Davis 2016Panoramic

Troisième victoire en trois sets

Pour une fois cantonnés au double, Tsonga et Gasquet ont emmené tranquillement les Bleus vers la qualification face à Pospisil et Bester, qui ont offert une bonne opposition à défaut d'être efficace. Les deux leaders tricolores n'avaient plus joué ensemble en Coupe Davis depuis la demi-finale remportée à Roland-Garros en septembre 2014 contre la République tchèque. Les deux hommes n'ont pas raté leurs retrouvailles en signant un troisième succès en trois matches de Coupe Davis, même si Tsonga a été bien moins tranchant que son partenaire.

Après un long bras de fer de plus d'une heure dans la première manche, où ils ont dû sauver quatre balles de set, les Bleus ont déroulé leur jeu dans le deuxième acte. Après trois balles de break manquées à 4-4 dans la dernière manche, ils ont su de nouveau faire la différence dans le deuxième jeu décisif du match.

Au final, dix balles de break sauvées (1/11 pour les Canadiens) et près de 80% de réussite derrières leurs premières balles. Sous les hourra d'une foule tout acquise à leur cause, les Bleus ont bouclé l'affaire en moins de trois heures. Et sous le fier sourire de leur capitaine, les Français savent qu'ils sont partis sur la bonne route pour le moment. Ça valait bien quelques pas de danse.

0
0