TENNIS 2012 COUPE DAVIS Tsonga - AFP
 
Article
commentaires
Tennis > Coupe Davis

France-Israël (1er tour) : Tsonga: "J’aime rentrer sur le court en premier"


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 31/01/2013 à 23:16 -
Par Eurosport - Le 31/01/2013 à 23:16
Vendredi, Jo-Wilfried Tsonga, qui affronte Amir Weintraub, lancera l'équipe de France contre Israël. Et voudra "donner le ton" de ce premier tour.

Jo-Wilfried Tsonga, est-ce que cela fait plaisir de revenir en équipe de France avec un nouveau capitaine ?

J.W.T.: Oui. C’est un renouveau, une nouvelle aventure qui commence avec Arnaud. On est contents d’entamer cette nouvelle campagne. On est tous très motivés. J’espère que l’on va faire du bon tennis.

Comment est-il ? C’est un capitaine à poigne, sympa, drôle ?

J.W.T.: Je pense que c’est un équilibre. C’est quelqu’un avec qui on passe de très bons moments et avec qui on peut rigoler. Mais, comme quand il était joueur, il y a un moment pour tout. Il y a un moment pour rigoler et un autre pour être très sérieux.

Sur le papier, cette rencontre face aux Israéliens ne devrait pas poser trop de problèmes…

J.W.T.: Dans le sport, on dit souvent : "A priori, c’est cette équipe qui va s’imposer". Mais après, ce n’est pas toujours le cas. L’important est de rester vigilant, d’être à 100 %.

En 2009, face aux Pays-Bas, le contexte était un peu similaire. Tous les joueurs néerlandais étaient classés au-delà de la 100e place mondiale. Même si la France s’était imposée 4 à 1, cela avait été plus compliqué que prévu...

J.W.T.: Moi, justement contre les Pays-Bas, j’avais montré que j’étais là et que ça allait être compliqué contre moi. Nous n’avions pas été en excès de confiance. Sur son match, Gaël n’avait justement pas assez montré que c’était lui le plus fort, que c’était lui le patron. Il était tombé dans un système où les autres avaient pu croire en leurs chances et cela leur avait permis de se sublimer.

Que savez-vous de ces Israéliens ?

J.W.T.: Je connais très bien Dudi Sela, car je le croise depuis que l’on a dix ou onze ans. On a exactement le même âge. On a fait toutes les compétitions de jeunes ensemble. C’est un joueur très brillant, capable de prendre la balle très tôt. Il est capable de faire beaucoup de choses avec la balle. C’est un joueur qui reste dangereux car il est très talentueux. Par contre, Amir Weintraub, je le connais un peu moins bien.

Vous allez ouvrir le bal face à
Weintraub. Vous aimez bien commencer les rencontres de Coupe Davis…

J.W.T.: Effectivement. J’aime rentrer sur le court en premier. On n’a pas à regarder le match de l’autre. On gaspille ainsi un peu moins d’énergie. Je suis aussi le numéro 1 de cette équipe, et c’est à moi de donner le ton.

Avez-vous pris vos marques dans cette salle du
Kindarena ?

J.W.T.: Oui, j’avais déjà pris mes marques dans le cadre d’une exhibition pour mon association, en fin d’année 2012. C’est une super salle. On est très heureux de pouvoir jouer ici. Depuis un petit moment, on sait que cette rencontre va se jouer guichets fermés. C’est une très bonne chose.