AFP

Sans Bartoli, avec Rezaï

Sans Bartoli, avec Rezaï
Par Eurosport

Le 06/04/2011 à 12:55Mis à jour Le 06/04/2011 à 13:23

Nicolas Escudé a choisi d'appeler Alizé Cornet, Virginie Razzano, Aravane Rezaï et Mathilde Johansson pour le match de barrage de Fed Cup face à l'Espagne (16 et 17 avril). Le capitaine tricolore confirme donc qu'il ne peut pas intégrer Marion Bartoli. Pauline Parmentier sera la 5e joueuse.

Sans surprise, la position de Nicolas Escudé n'a pas bougé d'un iota. Le capitaine de Fed Cup, à qui Marion Bartoli avait plus ou moins forcé la main, en annonçant un accord entre les deux parties en vue des JO de Londres, a confirmé qu'il ne comptait pas sur la n°1 française. " Son mode de fonctionnement avec son père, leur structure, leur façon de travailler et le fait qu’ils veuillent rester indissociables l’un de l’autre, tout cela rend impossible son intégration dans l’équipe, a-t-il à nouveau expliqué. Eux comme moi, nous savons bien que c’est complètement incompatible."

En revanche, Nicolas Escudé a rappelé Aravane Rezaï, absente lors du premier tour en Russie (2-3) suite à ses soucis personnels en Australie, et ce malgré ses difficultés qui persistent. "C’est effectivement une très bonne chose de la voir réintégrer l’équipe, d’autant plus pour ce match de barrage, lance-t-il. Depuis le début de l’année, ses résultats ne suivent pas forcément, mais c’est compréhensible au vu des épreuves qu’elle a traversées récemment. Désormais, elle s’est remise au boulot, et c’est une bonne chose de l’avoir dans l’équipe."

Aux côtés de la Stéphanoise, Virginie Razzano, Mathilde Johansson et Alizé Cornet, pour qui Nicolas Escudé avait eu des mots très durs après Moscou, seront chargées de sauver la place de l'équipe de France au sein de l'élite. Une rencontre que le capitaine redoute en raison de la surface (terre battue) et du lieu (Lerida, en Espagne). "Cette nation, quel que soit le sport, est toujours très difficile à battre chez elle. Ce sont des joueuses qui connaissent bien le circuit, qui enregistrent de bons résultats. Depuis le début de la saison sur terre, les Espagnoles ont quasiment tout remporté. Ce sera donc une équipe difficile à battre".

0
0