AFP

Novak Djokovic bat Rafael Nadal (7-6, 6-2) et se hisse en finale face à Milos Raonic

Djokovic a encore eu le dernier mot face à un Nadal fringant

Mis à jourLe 20/03/2016 à 00:26

Publiéle 19/03/2016 à 23:35

Mis à jourLe 20/03/2016 à 00:26

Publiéle 19/03/2016 à 23:35

MASTERS 1000 INDIAN WELLS - Novak Djokovic s'est qualifié pour sa 3e finale de suite en Californie après une victoire sur Rafael Nadal, samedi après 2 heures de jeu (7-6, 6-2). La sixième de suite sans perdre un set face à l'Espagnol. Le Serbe, numéro un mondial, affrontera Milos Raonic pour décrocher son 4e titre à Indian Wells et le 3e de la saison.

Cette fois, Rafael Nadal s'est battu et s'est montré à la hauteur de l'évènement. Mais, pour la sixième fois de suite, cela n'a pas suffi. Comme depuis presque deux ans désormais, Novak Djokovic s'est imposé face à l'Espagnol (7-6, 6-2), en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells. Le Serbe, qui est monté en puissance au cours de la rencontre, retrouvera Milos Raonic en finale et tentera de décrocher son cinquième titre sur le tournoi californien, son troisième de suite.

On y aura cru pendant près d'une heure et demie. Jusqu'à 3-2 en faveur du Serbe dans le second set en fait. Car, à cet instant, Nadal tenait encore la dragée haute à Djokovic. Oui, l'Espagnol souffrait. Oui, le Majorquin peinait pour remporter ses mises en jeu (18 minutes pour ses deux premiers jeu de service du second set !). Mais il tenait. Profitant des nombreuses fautes directes de son adversaire en début de rencontre (13 après six jeux, 29 en tout), Nadal était parfaitement rentré dans la rencontre, parvenant même à breaker d'entrée le numéro un mondial. Mais un jeu de service mal géré plus tard, tout était à refaire.

Un Djoko infranchissable

Chacun remportait alors plus ou moins facilement son jeu de service et, à l'exception d'une balle de set pour l'Espagnol sauvé d'un coup droit autoritaire par Djokovic, les balles de break étaient rares (2 pour le Serbe à 3-3). Et, en numéro un mondial qu'il est, le Serbe n'a laissé aucune chance au Majorquin dans le tie-break, n'étant jamais mené (7-6). La première manche en poche, le "Djoker" s'est relâché, il s'est concentré, devenant une véritable machine à ramener les balles. Et les échanges de très haut niveau se sont succédé. Que ce soit en bout de course ou non, le revers du Serbe est redevenu une arme de destruction. Et Nadal a fini par craquer…

Sur sa deuxième balle de break du set, Djokovic a profité d'un léger coup de pompe physique du Majorquin pour s'envoler au score et faire très mal au mental de l'Espagnol. Un jeu de service blanc plus tard, le numéro un mondial a conclu sur le jeu de service de l'Espagnol, sur sa 6e balle de match. Jamais battu encore cette saison (il n'a perdu à DubaÏ que sur abandon), le Serbe rencontrera dimanche en finale Milos Raonic, vainqueur de Goffin ce samedi (6-3 ; 3-6 ; 6-3). Pas le même style d'adversaire. Mais cela inquiète-il seulement encore Djokovic ?

Rafa Nadal
Rafa Nadal - AFP
0 commentaire
Vous lisez :