AFP

Masters 1000 Miami : Roger Federer pour ramener Novak Djokovic sur terre

Federer pour ramener Djokovic sur terre
Par AFP

Mis à jourLe 23/03/2016 à 23:57

Publiéle 23/03/2016 à 13:25

Mis à jourLe 23/03/2016 à 23:57

Publiéle 23/03/2016 à 13:25

Article de AFP

MASTERS 1000 MIAMI - De retour de blessure, Roger Federer effectue sa rentrée à Miami cette semaine. En Floride, le Suisse va tenter de priver Novak Djokovic d'un 28e Masters 1000 en carrière.

Sur son nuage après avoir remporté le Masters 1000 d'Indian Wells pour la troisième année consécutive, Novak Djokovic est le grand favori du tournoi de Miami qui débute mercredi avec, en vedette américaine, Roger Federer, de retour de blessure.

A Key Biscayne, Djokovic peut continuer d'affoler les statistiques : vainqueur des deux dernières éditions du tournoi floridien, "Djoko" vise le doublé Indian Wells/Miami pour la troisième année consécutive et pour la quatrième fois de sa carrière (2011, 2014, 2015), du jamais-vu dans l'histoire du circuit ATP. Accroché à Indian Wells par Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale et Rafael Nadal au tour suivant, le Serbe a en revanche été expéditif en finale contre Milos Raonic (6-2, 6-0). "Je hausse le niveau de mon tennis plus un tournoi avance, c'est quelque chose que j'arrive particulièrement bien à faire dans les gros tournois depuis deux ans", a souligné Djokovic qui, avec un 27e Masters 1000 à son palmarès, est désormais le plus titré dans cette catégorie de tournois ex-aequo avec Nadal.

Novak Djokovic à Indian Wells
Novak Djokovic à Indian Wells - AFP

Excuses de Djokovic

Miami, comme les Masters 1000 (49 sur les 53 derniers), est la chasse gardée du "Big Four", même si Nadal, pourtant chouchou du public à forte tonalité sud-américaine, ne s'y est curieusement jamais imposé malgré quatre finales (2005, 2008, 2010, 2014). Murray qui s'entraîne et vit à Miami, s'y est imposé à deux reprises (2009, 2012) et a disputé trois des quatre dernières finales. L'Ecossais, N.2 mondial, reste toutefois sur une désillusion avec son élimination au 3e tour à Indian Wells par l'Argentin Federico Delbonis: "Je ne suis pas vraiment inquiet après Indian Wells, je jouerai mieux à Miami, j'ai montré de bonnes choses durant le 1er tour de la Coupe Davis", a-t-il assuré.

Andy Murray
Andy Murray - AFP

Williams ne fait plus peur

Mais celui qui est le plus attendu à Key Biscayne est Federer qui a finalement décidé d'ajouter Miami à son programme: opéré d'un genou le 3 février, le Suisse pourrait affronter pour son premier match depuis sa défaite en demi-finale de l'Open d'Australie le revenant Juan Martin del Potro. Le N.3 mondial, vainqueur du deuxième Masters 1000 de l'année en 2005 et 2006, avait chuté en quarts pour sa dernière apparition à Miami en 2014.

Attention toutefois à Milos Raonic, au porte du top 10 mondial après sa finale perdue à Indian Wells (N.12) ou encore à Jo-Wilfried Tsonga (N.9), même s'il n'a jamais dépassé les quarts de finale en Floride. Dans le tableau féminin, la grande favorite est sans surprise Serena Williams, la triple tenante du titre qui s'est imposée à huit reprises dans ce tournoi.

Mais la N.1 mondiale ne fait plus peur, comme l'ont montré ses défaites face à des adversaires a priori à sa portée lors de ses trois derniers tournois, l'US Open 2015 (Sara Errani en demi-finale), l'Open d'Australie (Angelique Kerber en finale) et Indian Wells (Victoria Azarenka en finale). "Je me sens bien avant ce tournoi que je considère comme celui que je dispute à la maison", a-t-elle balayé.

0 commentaire
Vous lisez :