AFP

Pour Roger Federer, le tennis n'a "pas de problème majeur" avec le dopage

Pour Federer, le tennis n'a "pas de problème majeur" avec le dopage
Par AFP

Le 24/03/2016 à 22:34

MASTERS 1000 MIAMI - Roger Federer considère que le dopage n'est pas un véritable problème dans le tennis. Le Suisse affirme pour sa part toujours faire attention. Pour son retour à la compétition, Federer est revenu sur sa blessure au genou, survenue lors d'un accident domestique.

L'ancien N.1 mondial Roger Federer a estimé jeudi à Miami que le tennis n'avait "pas de problème majeur" avec le dopage malgré l'affaire Maria Sharapova, contrôlée positive au meldonium durant l'Open d'Australie 2016 fin janvier.

"Je ne pense vraiment pas que c'est un problème majeur, je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de gens qui se dopent", a déclaré Federer en marge du Masters 1000 de Miami. "Je ne peux parler que pour moi-même, je sais ce que je fais, dès que je prends quelque chose, je contrôle quatre fois (que la substance est autorisée), car je ne veux pas prendre de risques", a-t-il assuré.

"Je crois qu'on devrait conserver les échantillons sanguins pendant dix ans, les stocker et le faire savoir aux joueurs et joueuses. On pourrait les punir de façon rétroactive", a indiqué "Fed" qui a remporté 17 titres du Grand Chelem.

"J'ai été surpris (par l'affaire Maria Sharapova), je pensais qu'elle allait annoncer son départ à la retraite ou quelque chose comme ça, cela montre que les joueurs les plus connus pouvaient être attrapés et que le système en place fonctionne", a souligné le Suisse qui fait son retour sur le circuit après six semaines d'absence sur blessure à un genou.

Ambitions limitées à Miami pour son retour

L'ancien N.1 mondial Roger Federer a expliqué, jeudi, aborder avec des ambitions limitées le Masters 1000 de Miami, son premier tournoi depuis une opération d'un genou le 3 février.

"Mes ambitions sont plutôt réduites, ce qui est un agréable changement pour une fois", a affirmé le Suisse, dont le dernier match remonte à l'Open d'Australie et sa défaite en demi-finale contre Novak Djokovic (6-1, 6-2, 3-6, 6-3). "Je ne m'attendais pas à faire mon retour ici, honnêtement, après mon opération. Je suis impatient et curieux de savoir comment mon genou va réagir, comment je vais me sentir", a-t-il poursuivi.

Roger Federer - Australian Open 2016

Roger Federer - Australian Open 2016AFP

Federer, qui a dû faire une croix sur les tournois de Rotterdam, de Dubaï et d'Indian Wells, a assuré qu'il n'allait pas prendre de risques. "Si je ressens quelque chose au niveau du genou, je ne jouerai pas, c'est aussi simple que cela", a souligné le N.3 mondial qui fera son entrée en lice contre le revenant argentin Juan Martin del Potro.

Federer est également revenu sur les circonstances de sa blessure, survenue le lendemain de sa demi-finale contre Djokovic à Melbourne.

Il se préparait à donner un bain à ses enfants quand il s'est "tourné":

" "J'ai entendu un clic dans mon genou", a-t-il expliqué."

"C'était un mouvement anodin, que j'ai fait des millions de fois, j'étais soulagé que cela ne me soit pas arrivé sur un court de tennis, où la blessure aura été plus grave", a souligné Federer, âgé de 34 ans.

0
0