Getty Images

Richard Gasquet élimine Gilles Simon en trois sets et fonce vers Roger Federer

Gasquet a bataillé ferme pour retrouver Federer
Par Eurosport

Le 12/10/2017 à 15:46Mis à jour Le 12/10/2017 à 16:42

MASTERS SHANGHAI - Richard Gasquet a mis fin au parcours de Gilles Simon, jeudi à Shanghaï. Au terme d'un match perturbé par la pluie, le Biterrois s'est imposé en trois manches (7-5, 6-7, 6-3). Il affrontera Roger Federer en quart de finale.

Cinq heures de temps effectif, deux interruptions par la pluie, trois sets et 2h40 plus tard, Richard Gasquet tient le choc franco-français de ce troisième tour. Le 31e joueur mondial a dominé Gilles Simon (7-5, 6-7(5), 6-3) jeudi à Shanghai pour s'ouvrir les portes des quarts de finale contre Roger Federer. Ce fut au prix de beaucoup d'énergie, d'intensité et d'émotions en tous genres. Mais le plus talentueux a su dominer le plus valeureux dans cette rencontre.

Mais que ce fut difficile dans ce match au couteau, fait d'échanges interminables et de rebondissements en pagaille. Tout d'abord retardée de 50 minutes alors que les joueurs avaient terminé leur échauffement, la rencontre a accouché d'un premier set où il valait mieux ne pas avoir de certitudes. Dominateur et entreprenant dans les premiers jeux, Simon n'a pas su concrétiser ses bonnes intentions sur ses premières balles de break. Un petit coup de massue derrière la tête du Niçois puisque de 2-1, le score est passé à 2-5, double break et service à suivre pour Richard Gasquet.

Trop plein de confiance ? Surrégime ? Alors que tout semblait en sa faveur, le Biterrois s'est affaissé, et surtout Simon est revenu du diable vauvert alors qu'on le pensait en perdition totale. Gasquet a remis son adversaire dans le cours du match pour se faire débreaker à deux reprises, 5-5. Complètement relancé, "Gillou" semblait en mesure de pouvoir reprendre la main sur cette première manche : encore raté ! Piqué au vif par son attentisme et le retour de son compatriote, Gasquet a remis son jeu à l'endroit pour accélérer et conclure avec la manière les échanges, 7-5 dans la première manche.

Les montagnes russes

Après 50 nouvelles minutes de pause le temps de sécher le cours trempé par le crachin chinois, le protégé de Thierry Champion – avec qui il vit son dernier tournoi – est revenu sur la même lancée, prenant une quatrième fois le service de son adversaire. Mais trop attentiste, il n'a fait qu'offrir à Simon l'occasion de développer son nouveau jeu porté vers l'offensive. Le Niçois a confirmé pourquoi il venait de faire tomber David Goffin en prenant le jeu à son compte jusqu'à un tie-break maitrisé. Plus entreprenant, Simon a joué en avançant quand Gasquet a attendu des fautes qui ne sont que parfois venues.

Dos à dos, les deux joueurs français auraient pu offrir un troisième set aussi disputé et acharné. Il n'en fut rien. Frustré, Gasquet s'est fait violence pour aller chercher les points tant sur son habituel revers que sur coup droit. Dans les cordes, mené 1-4 et balle de break à suivre, Simon s'est rebiffé, un dernier sursaut pour faire honneur à sa belle prestation. Arrivé sans confiance à Shanghai, un tournoi où il est souvent performant, le joueur de 32 ans s'est accroché, puisant dans ses dernières ressources pour avancer encore dans le court, et pourquoi pas faire douter son adversaire, toujours capable de passer en mode spectateur par instants. Ces fulgurances ont permis à Simon de sauver quatre balles de match et l'honneur. Avant que Gasquet ne conclut d'un ace sur sa cinquième tentative, 6-3 dans le troisième set.

Le Biterrois n'a encore une fois pas choisi la solution de facilité avec un troisième match de plus de 2h20. Au moins, le physique tient bon et il le faudra contre un Roger Federer très facile contre Dolgopolov ce jeudi. Une bonne nouvelle pour cette fin de tournoi, mais aussi pour l'équipe de France de Coupe Davis. A un mois et demi de la finale contre la Belgique, le petit regain de santé de Gasquet et Simon est toujours bon à prendre.

0
0