AFP

Tsonga, des raisons d'espérer

Tsonga, des raisons d'espérer
Par Eurosport

Le 28/03/2012 à 23:51

Jo-Wilfried Tsonga et Rafael Nadal s'affrontent pour une place en demi-finale du Masters 1000 de Miami, mercredi. Si l'Espagnol mène leurs face-à-face, le Français, qui peut consolider son rang dans le gratin mondial, reste sur deux victoires lors de leurs trois derniers affrontements. Alors...

Depuis trois jours, personne ne résiste à Jo-Wilfried Tsonga. Pas même le vent tournoyant ou les courts gondolés de Floride. Après le Belge Xavier Malisse, les Allemands Philipp Kohlschreiber et Florian Mayer sont tombés, eux-aussi, sous le joug de JWT, dernier représentant tricolore dans le tableau. Après trois premiers tours rondement menés, le Manceau s'attaque à un joueur d'un tout autre calibre en quart de finale ce mercredi : Rafael Nadal.

Mardi, Tsonga a obtenu le droit de défier l'ogre espagnol, vainqueur appliqué du Japonais Kei Nishikori (6-4, 6-4). Cette nouvelle opposition sera la dixième entre les deux hommes. A ce jour, le Majorquin, qui ne s'est jamais imposé à Miami, domine les débats, avec six succès pour trois revers. Mais le sixième joueur mondial, qui reste sur deux victoires face à Nadal lors de leurs trois dernières confrontations, a des raisons d'y croire. Face à Mayer, dominé en moins d'une heure, Tsonga n'a pas signé le match de sa vie. Mais le Français, qui s'est appuyé sur un très bon service (aucune balle de break à sauver), a regagné les vestiaires avec des certitudes : "Ce n'était pas du grand tennis mais j'étais bien en jambes et je crois qu'il l'a un peu senti car il a vite baissé la garde".

Tsonga : "Je la connais l'histoire"

Eurosport

Habitué au dernier carré - Nadal reste sur six demi-finales consécutives à Miami -, l'Espagnol aimerait (enfin) regoûter à la victoire. Celui qui n'a plus gagné en tournoi depuis son sixième sacre à Roland-Garros aura probablement en tête que Tsonga était sorti vainqueur de leur dernier affrontement à Londres, au Masters de Londres. Dans une mauvaise passe, le numéro deux mondial ? JWT n'y croit pas une seconde : "On dit qu'il est moins bien mais il est en finale à chaque fois, il est toujours là à la fin des tournois. Il continue de marquer les autres joueurs." Tsonga devra passer au-dessus de ça pour espérer poursuivre sa route. Il en est capable. Nadal est le premier à en avoir conscience.

LES FACE-A-FACE (*) :
Nadal mène 6-3

2011 - Masters Londres (poules - dur) : 7-6, 4-6, 6-3 pour Tsonga
2011 - Coupe Davis (demi-finale - terre battue) : 6-0, 6-2, 6-4 pour Nadal
2011 - Queen's (quart - gazon) : 6-7, 6-4, 6-1 pour Tsonga
2010 - Masters Miami (quart - dur) : 6-3, 6-2 pour Nadal
2009 - Masters Paris (quart - dur) : 7-5, 7-5 pour Nadal
2009 - Rotterdam (quart - dur) : 6-4, 6-7, 6-4 pour Nadal
2008 - Masters Indian Wells (huitième - dur) : 6-7, 7-6, 7-5 pour Nadal
2008 - Open d'Australie (demi-finale - dur) : 6-2, 6-3, 6-2 pour Tsonga
2007 - US Open (3e tour - dur) : 7-6, 6-2, 6-1

0
0