Panoramic

Novak Djokovic vs Andy Murray : Les 10 stats que vous devez connaître avant la finale messieurs

Les 10 stats que vous devez connaître avant la finale

Le 30/01/2016 à 17:56

OPEN D'AUSTRALIE 2016 - Quel est le pourcentage de victoires de Novak Djokovic à Melbourne ? Vaut-il mieux jouer le jeudi ou le vendredi pour remporter la finale masculine ? La réponse avec les 10 stats à avoir en tête avant le choc final entre Djokovic et Murray, dimanche.

3

C'est la troisième finale consécutive qui oppose les deux principales têtes de série du tableau chez les hommes : Djokovic-Federer à Wimbledon et à l'US Open, Djokovic-Murray ici. Un enchaînement pas si fréquent ces derniers temps. D'ailleurs, aucune des quatre finales précédentes n'avait mis aux prises les deux principales têtes masculines :

Roland-Garros 2015 : Djokovic (1) – Wawrinka (8)
Open d'Australie 2015 : Djokovic (1) – Murray (6)
US Open 2014 : Nishikori (10) – Cilic (14)
Wimbledon 2014 : Djokovic (1) – Federer (4)

4

On dit qu'une victoire en Coupe Davis donne des ailes. Pourtant, seuls quatre joueurs ont réussi à enchaîner par un titre en Australie un succès dans la célèbre compétition par équipes. Et un seul au cours des 20 dernières années: Novak Djokovic, bien sûr. Le Serbe avait rejoint en 2010-2011 Arthur Ashe (1969-70), Mats Wilander (1987-88) et Jim Courier (1992-93). Andy Murray, héros du triomphe britannique en Belgique en décembre dernier, peut devenir le cinquième champion à intégrer cette catégorie.

Andy Murray victorieux de la Coupe Davis 2015

Andy Murray victorieux de la Coupe Davis 2015Panoramic

5

Un seul joueur, dans l'ère Open, a perdu 5 finales dans un même tournoi du Grand Chelem. Il s'agit d'Ivan Lendl, à l'US Open. Il s'était alors incliné aux portes du titre en 1982, 83, 84, 88 et 89. Andy Murray serait en cas de défaite dimanche le deuxième joueur à cumuler 5 échecs en finale dans un même majeur. Mais à la différence de Lendl, qui a triomphé à trois reprises à New York (1985, 86, 87), l'Ecossais, lui, n'a jamais gagné à Melbourne.

5

Jouer la première demi-finale plutôt que la seconde, un avantage, vraiment ? Certes, celui qui se qualifie le jeudi bénéficie d'un jour de repos supplémentaire, mais les statistiques incitent, au minimum, à relativiser cet avantage. Sur les huit dernières années, celui qui a joué le vendredi s'est imposé 5 fois. Le vainqueur de la première demi-finale, disputée le jeudi, seulement 3 fois. Mieux, Nadal, en 2009, et Djokovic, en 2012, ont remporté le tournoi en ayant disputé un véritable marathon le vendredi. Comme quoi...

6

C'est une nouvelle page d'histoire qui attend Novak Djokovic en cas de victoire. S'il s'impose dimanche, le numéro un mondial égalera tout simplement le record de victoires à l'Open d'Australie avec 6 couronnes. Record détenu depuis près d'un demi-siècle par Roy Emerson.

Novak Djokovic vainqueur de l'Open d'Australie 2015

Novak Djokovic vainqueur de l'Open d'Australie 2015AFP

10

Djokovic a remporté 10 des 11 derniers matches disputés face à Murray. Au soir de la victoire de l'Ecossais en finale de Wimbledon en 2013, le Serbe ne menait que 11-8. Le rapport de forces entre les deux hommes s'est donc considérablement déséquilibré au cours des deux dernières saisons, avec ces 10 victoires de Djokovic, pour une seule défaite, en finale du Masters 1000 de Montréal, l'été dernier.

12

Regardez bien le premier set de la finale dimanche. Si l'on se fie aux statistiques, il y a de bonnes chances qu'il vous donne le vainqueur final. Lors des 12 dernières confrontations entre Djokovic et Murray, le vainqueur du premier set a en effet remporté le match. Et c'est arrivé 26 fois sur leurs 30 duels. Attention quand même, parmi ces quatre exceptions, il y a la finale de… l'Open d'Australie 2013, remportée en 4 sets par Djokovic après avoir laissé filer le premier.

61

Le pourcentage de points gagnés par Novak Djokovic sur sa seconde balle en moyenne lors de ses trois finales victorieuses contre Murray à Melbourne. C'est tout particulièrement dans ce domaine que le Serbe a surclassé l'Ecossais dans ces trois rencontres, puisque Murray, lui, n'a remporté que 32% (finale 2011), 46% (2013) et 34% (2015) des points sur son second service dans ces trois finales. A l'inverse, il avait dominé Djokovic dans ce domaine lors des finales de l'US Open 2012 et de Wimbledon 2013, toutes deux remportées par le Britannique. Une des clés de la rencontre de dimanche, à coup sûr.

73

Andy Murray n'a jamais remporté moins de 73% des points derrière sa première balle au cours de ce tournoi. Son moins bon total (73%, donc) date du huitième de finale contre Bernard Tomic. Face à Milos Raonic, l'Ecossais a gagné 79% de points sur son premier service, concédant un seul break, sur le tout premier enjeu du match. Il devra se maintenir sur ces hauteurs dimanche pour pouvoir l'emporter. Lors de la finale 2015, Djokovic avait fait chuter ce ratio à 65%.

Vidéo - Murray - Raonic, les temps forts

02:33

90

A Melbourne, Novak Djokovic est monsieur 90%. 90,3, précisément. C'est le pourcentage de victoires du Serbe dans sa carrière à l'Open d'Australie, avec 56 victoires en 62 matches. C'est mieux que Roger Federer (86%), Stefan Edberg (85%) ou Ivan Lendl (83%). Un seul joueur fait mieux dans l'ère Open : Andre Agassi, avec 90,5% de victoires (48 matches gagnés, 5 perdus). De 2008 à aujourd'hui, le ratio de victoires de Novak Djokovic monte même à 94%...

Vidéo - Melbourne Park : Suprematie Serbe

01:44
0
0