AFP

Fernando Verdasco envoie Rafael Nadal au tapis dès le 1er tour

Verdasco envoie Nadal au tapis !

Le 19/01/2016 à 13:42

OPEN D'AUSTRALIE - Enorme sensation à Melbourne : Fernando Verdasco est venu à bout de Rafael Nadal en 5 sets dès le 1er tour mardi (7-6, 4-6, 3-6, 7-6, 6-2). C'est la 2e fois que le Majorquin, 5e mondial, est sorti d'entrée de quinzaine en Grand Chelem après Wimbledon 2013.

A peine deux jours de compétition et voilà déjà la première grosse sensation de la quinzaine australienne. A Melbourne mardi, Rafael Nadal a été éliminé d'entrée de tournoi par son compatriote Fernando Verdasco au terme d'une partie en cinq sets remportée en 4h41 (7-6, 4-6, 3-6, 7-6, 6-2). Le Madrilène a réalisé un exploit que seul Steve Darcis à Wimbledon 2013 avait réussi à faire avant lui : dominer le Majorquin au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. Une statistique dont Nadal, 5e mondial, se serait bien passé.

Vidéo - Nadal - Verdasco, les temps forts

01:51

C'est un sacré coup d'arrêt pour Nadal. Depuis l'US Open dernier et une défaite face à Fabio Fognini, il n'y a que Tsonga, Federer, Wawrinka et Djokovic qui avaient dominé l'Espagnol sur les quatre derniers mois. A cette liste, s'ajoute donc Fernando Verdasco, 45e mondial. Lui qui n'avait encore jamais battu le Majorquin en Grand Chelem s'est offert une sacrée première à Melbourne. En 2009, l'année du sacre australien de Rafa, le Madrilène n'était pas passé loin de la victoire en poussant son adversaire dans ses derniers retranchements après 5h14 de jeu en demi-finale. Six ans plus tard, il est ainsi parvenu à ses fins... en moins de temps.

Sur l'ensemble des cinq manches, Verdasco n'a pas lésiné sur les coups gagnants : 90 au total ! Et 20 aces. Mais pour 91 fautes directes... En face, Nadal affiche aussi un ratio légèrement négatif, et bien en-dessous des marques de son adversaire (37/38). Malgré cela, il a converti plus de balles de break (6 contre 5 pour Verdasco) et a été plus régulier sur ses premières balles (64% contre 61%). Insuffisant toutefois pour se sortir du piège tendu par le Madrilène, qui avait remporté deux de leurs trois derniers duels depuis 2012.

Nadal privé de demi-finales pour la 6e fois de suite en Grand Chelem

Dans ce match, le premier set n'annonçait rien de bon pour Nadal avec la perte du premier jeu décisif (8 points à 6). Il s'était remis pourtant dans le bon sens de la marche en remportant les deux sets suivants en 1h30 de jeu. C'est ensuite Verdasco qui est allé chercher le cinquième set en faisant la course en tête, et en enlevant le second jeu décisif (7/4). Sa réaction dans le cinquième set a ensuite été remarquable : il a été mené 2-0 d'entrée de manche, puis a sauvé deux balles de double break, avant d'empocher les six derniers jeux.

Cette défaite permet d'ouvrir considérablement le haut de la seconde partie de tableau messieurs. Avec Rafael Nadal et Kevin Anderson en moins (le Sud-Africain a abandonné mardi matin face à Rajeev Ram), Jérémy Chardy, Gaël Monfils, Nicolas Mahut et Stéphane Robert voient s'ouvrir leur tableau... Tout comme Fernando Verdasco qui affrontera l'Israélien Dudi Sela au prochain match. Avec la ferme intention de retrouver la seconde semaine de ce tournoi australien pour la première fois depuis 2011.

Pour Nadal, c'est une autre histoire. Cet échec est particulièrement cuisant pour le Majorquin qui pensait être sur la bonne voie en fin de saison dernière après avoir traversé la pire période de sa carrière... même si Djokovic s'était joué de lui en finale de Doha en début de saison (6-1, 6-2). En 2015, il n'a pas dépassé les quarts de finale en Grand Chelem. Et ce n'est pas en Australie qu'il redressera la barre.

Vidéo - Un parpaing signé Verdasco

00:51
0
0