Panoramic

Kyrgios, Pouille, Goffin... : les 5 joueurs qui pourraient bien nous surprendre à Melbourne

Les 5 joueurs qui pourraient bien nous surprendre à Melbourne

Le 14/01/2017 à 16:24

OPEN D'AUSTRALIE - Ils n'ont jamais vu le Top 10 mondial, n'ont jamais été en finale de Grand Chelem mais ne demandent que ça. Zoom sur ces talents qui pourraient bien connaître un moment de grâce à Melbourne.

David Goffin

  • Belgique - 26 ans
  • 11e mondial
  • Meilleur résultat en Grand Chelem: 1/4 de finale à Roland-Garros

Pourquoi c'est crédible : aux portes du Top 10 depuis six mois et dans le Top 20 depuis un an et demi, Goffin est parvenu à une certaine régularité en Grand Chelem l'an passé en atteignant trois fois sur quatre la seconde semaine, jouant même son premier quart de finale à Roland-Garros. Cette saison doit être celle du décollage pour le Belge. Avec un joueur qualifié au premier tour, puis potentiellement Tursunov au 2e et Karlovic au 3e, Goffin a un parcours dégagé jusqu'en huitième, où il pourrait retrouver Dominic Thiem pour une revanche de Roland-Garros 2016.

Pourquoi ce sera quand même compliqué : il n'aime pas les conditions de jeu extrêmes comme Melbourne ou New York peuvent connaître. Et avec éventuellement Novak Djokovic à prendre en quart de finale, encore plus. Mais son salut devra passer par un exploit d'une manière ou d'une autre.

Roberto Bautista Agut

  • Espagne - 28 ans
  • 13e mondial
  • Meilleur résultat en Grand Chelem: 1/8 de finale dans les 4 majeurs

Pourquoi c'est crédible : le joueur est en forme, il vient de s'imposer à Chennai. Il a signé deux huitièmes de finale à Melbourne par le passé et c'est dans ce tournoi majeur qu'il a battu son unique joueur du Top 10 en Grand Chelem : Juan Martin Del Potro en 2014 (N.5).

Pourquoi ce sera quand même compliqué : David Ferrer au 3e tour est une cible pour l'Espagnol. En revanche, Milos Raonic en huitième de finale, ça s'annonce plus compliqué.

Nick Kyrgios

  • Australie - 21 ans
  • 14e mondial
  • Meilleur résultat en Grand Chelem: 1/4 de finale à Wimbledon 2014 et l'Open d'Australie 2015

Pourquoi c'est crédible : Méfiez-vous de la bête blessée. Il a une petite revanche à prendre sur le tennis et ses détracteurs qui lui ont tiré dessus à boulets rouges ces derniers mois. Qu'il soit allé voir un psy ou pas, l'Australien sera au taquet pour briller devant son public comme en 2015 où Murray avait mis fin à son parcours en quart. Il est même donné en favori ! c'est dire...

Pourquoi ce sera quand même compliqué : Sans tennis dans sa raquette depuis plusieurs mois, Kyrgios pourrait pâtir du manque de compétition par rapport aux autres joueurs. Il a certes joué à la Hopman Cup pour se remettre dans le ton, mais c'est tout. Wawrinka, potentiel adversaire en huitième, sera un match à ne pas rater s'il a lieu, d'autant plus que leur dernière confrontation a tourné à la faveur de Nick à Madrid.

Lucas Pouille

  • France - 22 ans
  • 16e mondial
  • Meilleur résultat en Grand Chelem: 1/4 de finale à l'US Open 2016

Pourquoi c'est crédible : Sa dernière sortie en Grand Chelem à New York a ouvert la porte de futurs succès. A Melbourne, il n'a encore jamais gagné un match dans le grand tableau. Tout laisse à penser que, cette année, il brisera cette mauvaise série avec un qualifié pour commencer, puis John Isner comme premier adversaire important au 3e tour.

Pourquoi ce sera quand même compliqué : Une blessure au pied droit pourrait être un frein à son envol à Melbourne. Tout comme son quart de tableau... Avec Andy Murray quasiment promis en huitième de finale, puis Federer, Berdych ou Nishikori en seconde lame en quart de finale, bonjour les superlatifs s'il s'en sort... Mais son superbe US Open a montré qu'avec lui, tout est possible.

Jack Sock

  • Etats-Unis - 24 ans
  • 23e mondial
  • Meilleur résultat en Grand Chelem: 1/8 de finale à Roland-Garros 2015 et l'US Open 2016

Pourquoi c'est crédible : Et si la surprise était là ? Jack Sock, 23e mondial qui cherche toujours à aller au-delà des huitièmes de finale en Grand Chelem, pourrait avoir un joli coup à jouer. Dans la partie de tableau de Tsonga, qu'il a récemment accroché à l'US Open, l'Américain pourrait bien sortir du lot cette année. Il est en finale d'Auckland et le voir défier Marin Cilic en huitième de finale vaudrait son pesant d'or, surtout lorsque l'on se rappelle qu'il l'a battu au 3e tour lors du dernier US Open. En quart de finale, Wawrinka ou Kyrgios pourraient lui faire face. Rien d'insurmontable s'il est en confiance.

Pourquoi ce sera quand même compliqué : Il est capable de passer complètement au travers d'un match à sa portée. Lukas Rosol, alors 51e mondial, l'a même éliminé l'an passé au 2e tour à Melbourne, stade de la compétition qu'il n'a jamais dépassé à l'Open d'Australie.

0
0