Panoramic

Six mois après son arrivée à la FFT, Jean-Luc Cotard veut quitter son poste de DTN

Six mois après son arrivée, le DTN français veut (déjà) quitter la FFT
Par AFP

Le 28/11/2017 à 19:52Mis à jour Le 28/11/2017 à 20:18

Jean-Luc Cotard a annoncé à l'AFP ce mardi qu'il avait demandé à quitter son poste de directeur technique national de la Fédération française de tennis (FFT) six mois seulement après sa nomination et alors que la France vient de remporter la Coupe Davis.

Après l'euphorie de la victoire en Coupe Davis, Bernard Giudicelli va désormais devoir se trouver un nouveau DTN. En effet, Jean-Luc Cotard va très vraisemblablement quitter son poste actuel, six mois seulement après son arrivée. "Mon objectif était de mettre en place la politique sportive du président Bernard Giudicelli (élu en février dernier, nldr). J'ai travaillé sur le projet dans un contexte de réorganisation des services qui n'était pas simple. Maintenant que le projet est en place et bientôt définitivement validé par le ministère, j'ai envie de transmettre le témoin", a expliqué à l'AFP Jean-Luc Cotard, confirmant une information de la Dépêche du Midi. Le successeur d'Arnaud di Pasquale, depuis mai dernier, s'est entretenu sur la question avec le président de la FFT dès jeudi à Lille, jour du tirage au sort de la finale de la Coupe Davis remportée par la France contre la Belgique, a-t-il indiqué.

" On comprend et on respecte sa demande"

"Je lui ai demandé de réintégrer le poste de responsable du centre national de stage de Boulouris/Saint-Raphaël que j'occupais avant de devenir DTN. Le dialogue s'est fait dans la construction et l'écoute. Il n'y a pas de problème", a souligné Jean-Luc Cotard. "On comprend et on respecte sa demande, très personnelle, mais cela doit faire l'objet d'un débat devant les élus du comité exécutif ce vendredi. Une décision sera prise dans l'intérêt de la fédération. Il n'y a rien de décidé aujourd'hui", précise-t-on au sein de l'entourage du président de la FFT. Ce débat "est une simple formalité", estime au contraire un membre de l'entourage de Cotard en soulignant qu'il sera surtout question de réfléchir à un successeur. Ce serait le troisième DTN en moins d'un an pour la deuxième fédération sportive de France (plus d'1 million de licenciés).

Bernard Giudicelli - FFT

Bernard Giudicelli - FFTEurosport

"C'est quand même assez exceptionnel, dans une fédération aussi importante, de changer de DTN six mois après l'avoir nommé. Il vient tout juste de boucler un projet assez compliqué à mettre en place. Soit il s'agit d'une erreur de casting gravissime, soit d'une légèreté des hommes qui l'ont nommé", estime auprès de l'AFP Jean-Pierre Dartevelle, ancien vice-président de la FFT, battu lors de l'élection pour la présidence, et aujourd'hui dans l'opposition. Cotard, âgé de 55 ans, avait été nommé le 2 mai dernier pour succéder à Arnaud Di Pasquale, lequel avait quitté ses fonctions en janvier un peu plus d'un mois avant l'élection du nouveau président. Sa candidature avait obtenu la préférence du "Podium", une entité composée de quatre anciens champions - Yannick Noah, Amélie Mauresmo, Guy Forget et Cédric Pioline - et mise en place par Bernard Giudicelli à son arrivée à la tête de la FFT. Le "Podium" a cessé d'exister en juin à la demande de ses membres.

0
0