Eurosport

Tsonga continue d'étonner

Tsonga continue d'étonner
Par Eurosport

Le 04/09/2011 à 17:39

Jo-Wilfried Tsonga poursuit son aventure américaine en surclassant Fernando Verdasco au 3e tour de l'US Open 6-3, 7-5, 6-4. Sans perdre un set, le Français se qualifie pour les huitièmes de finale où il affrontera Mardy Fish pour rallier les quarts de finale pour la première fois de sa carrière.

Eurosport Player : Regardez le tournoi en LIVE

Voir sur Eurosport

Un bon parcours en Grand Chelem se mesure au temps passé sur les courts. En trois matches, Tsonga a su passer la première semaine new-yorkaise avec brio, sans perdre le moindre set. Après Lu et Bubka junior, ce n'était pas chose évidente à assurer également face à Fernando Verdasco au 3e tour de l'US Open. C'est pourtant ce qu'a réalisé le Français dans la nuit de samedi à dimanche sur le Grandstand avec une maîtrise de plus en plus impressionnante. En un peu plus de deux heures de jeu, le 11e mondial a dominé l'Espagnol, N.19 au classement ATP, qui restait pourtant sur deux quarts de finale consécutifs à New York et une victoire sur le Manceau à l'Open d'Australie en 2009. Plus de deux ans après, JWT a montré à cet ancien pensionnaire du Top 10 tous les progrès qu'il a faits depuis leur première entrevue.

Dès l'entame de la partie, l'Espagnol a vu son adversaire mettre la main sur la partie. C'est un Tsonga sûr de son tennis et très relâché qui a pris le jeu à son compte, allant même jusqu'à plaisanter avec le public, tandis que Verdasco se cantonnait à trouver l'inspiration le visage grave. La principale arme ibérique résidait dans une première balle puissante et dans l'attaque du revers adverse. Avec patience, le N.2 français a su répondre en harcelant son adversaire sur ses secondes balles (seulement 25% de réussite sur ce coup tout au long du match pour Fernando) et en saisissant sa chance sur les coups de mou de l'Espagnol. Le premier break est tombé logiquement dans la poche du Français dès la deuxième mise en jeu de Verdasco. Avantage qu'il gardait jusqu'au bout pour faire ensuite la course en tête sans sourciller.

8e victoire de suite sur un Espagnol

Eurosport

L'ancien 7e mondial a tenté de répondre en s'appuyant encore sur sa première balle qu'il a servie à 80% pendant toute la partie, sans avoir la réussite adéquate (68% contre 81% pour le Français). En face, Tsonga n'a pas relâché sa prise, notamment en fin de deuxième manche où il a clairement montré qui était le patron. A 5-5, le Français a frappé un grand coup en réalisant un break important au terme d'un 11e jeu spectaculaire, avant de conclure sur son service. Puis en début de troisième où, mené 0-2, il a comblé son retard en remportant quatre jeux de suite. C'est ainsi qu'il a annihilé tout espoir de retour de l'Espagnol, qui s'était pourtant illustré de cette manière en huitièmes de finale de Flushing Meadows l'an passé face à David Ferrer. Il en fallait beaucoup plus pour empêcher ce Tsonga-là de se hisser en huitièmes de finale pour la deuxième fois de sa carrière et remporter une 8e victoire de suite sur un Espagnol sur le circuit ATP. Autre bonne nouvelle avec une demi-finale de Coupe Davis en Espagne qui approche à grand pas...

La prochaine marche s'annonce plus haute pour le Manceau qui rencontrera Mardy Fish, N.1 américain et 8e joueur mondial qu'il n'a encore jamais croisé sur le circuit. Il tentera de rallier les quarts de finale de l'US Open pour la première fois de sa carrière, ce qui lui permettrait d'atteindre ce stade de compétition dans un troisième tournoi majeur (après l'Open d'Australie et Wimbledon). Ceci confirmerait qu'il a bel et bien passé un cap depuis sa victoire sur Roger Federer à Wimbledon. Au plan comptable, cette opération serait également parfaite car, étant donné qu'il était absent l'an passé pour guérir une blessure au genou, il gagnerait de précieux points pour une éventuelle qualification pour la Masters Cup de fin de saison, qui regroupe les huit meilleurs joueurs mondiaux. S'il n'en est pas encore là, le meilleur reste bien à venir pour lui.

0
0