AFP

US Open: Jo-Wilfried Tsonga bat Juan Monaco en quatre sets au premier tour

Comme Paire, Tsonga poursuit sa route à New York

Mis à jourLe 26/08/2014 à 00:02

Publiéle 25/08/2014 à 22:35

Mis à jourLe 26/08/2014 à 00:02

Publiéle 25/08/2014 à 22:35

Article de Lucile Alard

Souvent facile, parfois nonchalant, Jo-Wilfried Tsonga a éliminé l'Argentin Juan Monaco en quatre sets au premier tour de l'US Open : 6-3, 4-6, 7-6 (2), 6-1. Au prochain tour, le Français sera opposé au Kazakh Nedovyesov.

Tout n’a pas été parfait, loin de là, mais Tsonga a réussi son entrée à l’US Open. Bougé par l’Argentin Juan Monaco au premier tour de la dernière levée du Grand Chelem de la saison, le Manceau a fait parler sa puissance et son service pour ne pas vivre une terrible et précoce désillusion (6-3, 4-6, 7-6 (2), 6-1). Le Français, récent vainqueur du Masters 1000 de Toronto, a connu un passage à vide à la fin du deuxième set et a même frôlé la correctionnelle à la fin du suivant en sauvant trois balles de set. Mais c’est bien lui qui affrontera au tour suivant le Kazakh Aleksandr Nedovyesov.

Le Français était attendu pour son premier match de la quinzaine new-yorkaise. Il n’avait, sur le papier, pas grand-chose à craindre d’un Juan Monaco qu’il avait battu lors de leurs quatre précédentes confrontations. Mais après un premier set à la hauteur de son rang de tête de série numéro 9, le Français est retombé dans ses travers. Moins intense sur certains coups, moins appliqué, il a laissé des opportunités à son adversaire du jour. Comme à la fin de la deuxième manche jouée dans un faux-rythme. Sur son service, Tsonga a cédé une balle de set, une seule, mais qui a permis à Monaco de revenir à hauteur (6-3, 4-6).

20 aces mais beaucoup d'imprécisions

Parti sur de bonnes bases dans le troisième set, Tsonga a réalisé le break dès le troisième jeu. Mais rattrapé par ses trop nombreuses fautes directes (49 en tout contre 38 pour son adversaire), il a vu Monaco revenir à ses basques et se procurer les occasions pour passer devant. Dos au mur, il s’en est remis à son atout numéro un : son service. Trois balles de set à son encontre, trois grosses premières balles de service dont deux aces. Il n’a ensuite laissé aucune chance à l’Argentin lors du jeu décisif.

Libéré par le gain de la manche, Tsonga a ensuite déroulé pour conclure en quatre sets. Non sans que Monaco lui ait offert deux points magnifiques lors du dernier jeu, dont un coup entre les jambes très inspiré de l’Argentin. Bousculé, le Français a validé sa place au deuxième tour. Mais si son service l'a sauvé ce soir (20 aces mais seulement 55% de premières balles), il devra gommer beaucoup d’approximations dans les tours suivants.

0 commentaire
Vous lisez :