Panoramic

Wimbledon 2013 : Cinq choses à savoir sur Steve Darcis

Cinq choses à savoir sur Steve Darcis
Par Eurosport

Le 24/06/2013 à 22:12

Battre Rafael Nadal au premier tour de Wimbledon vous projette d’emblée sous le feu des projecteurs. Mais qui est vraiment Steve Darcis ? Découvrez-le.

SA DEUXIEME VICTOIRE EN 2013

Depuis le début de la saison, Steve Darcis n’avait gagné qu’un seul match au plus haut niveau, c’était début février à Montpellier, face au Français Adrian Mannarino. Un succès au premier tour de ce tournoi ATP 250 avant de s’incliner dans la foulée face à Benoit Paire. Davantage habitué à jouer des tournois challenger, il a atteint les demi-finales du tournoi de Quimper et la finale à Ostrava.

UN DEUXIEME TOP 10 A SON PALMARES

La victoire de Darcis sur le gazon londonien, une surprise ? Pas tant que ça finalement. En regardant dans le rétro, c’est en effet ici que le Belge a battu le seul autre top 10 de sa carrière. L’an dernier, il a éliminé Tomas Berdych, alors 7e mondial, dans ce même All-England Club, à l’occasion des Jeux Olympiques. Et il s’était même imposé sur le Centre Court.

UN HABITUE DES DEFAITES AU PREMIER TOUR

Jusqu’ici Steve Darcis s’était incliné lors de douze de ses dix-huit premiers tours de Grand Chelem. Pis, il n’avait atteint le deuxième tour à Wimbledon qu’une seule fois, c’était en 2009 après une victoire sur le Canadien Frank Dancevic, alors 195e mondial, 6-4, 7-6, 6-3.

DARCIS - NADAL : MATCH NUL

Peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir un bilan équilibré face à Rafael Nadal. Steve Darcis oui. Vainqueur de la tête de série numéro 5 au premier tour de Wimbledon, le Belge, 135e mondial, a égalisé à une victoire partout dans leur confrontation directe. Et encore, la première fois, il avait dû abandonner, blessé au dos, en quart de finale du tournoi de Doha. Lundi, Darcis est bien allé au bout.

DARCIS, LE NOUVEAU ROSOL ?

Battre Nadal d’entrée de tournoi fait inévitablement du Belge le nouveau Lukas Rosol, le Tchèque qui avait battu le Majorquin au deuxième tour de Wimbledon 2012. Un succès sans lendemain pour le 100e mondial, éliminé dans la foulée par Philipp Kohlschreiber. Mais à la différence de Rosol qui avait eu besoin de cinq sets pour battre Nadal, Darcis a passé l’obstacle en seulement trois sets. Une fraîcheur qui pourrait faire la différence dans un duel qui s’annonce plus équilibré face au Polonais Lukasz Kubot, huitième de finale en 2011.

0
0