Panoramic

Les 10 stats à connaître avant la finale du Masters

Les 10 stats à connaître avant la finale du Masters
Par Eurosport

Mis à jourLe 11/11/2013 à 13:43

Publiéle 11/11/2013 à 13:24

Mis à jourLe 11/11/2013 à 13:43

Publiéle 11/11/2013 à 13:24

Article de Eurosport

Depuis quand un gaucher n'a plus remporté le Masters? Combien de points aura engrangé Novak Djokovic depuis l'US Open s'il s'impose ce soir? Tout est ici.

0. Rafael Nadal n'a encore jamais gagné le Masters. Ce serait donc une grande première pour lui. Il va disputer sa deuxième finale dans le tournoi des maîtres, après avoir perdu la première contre Roger Federer en 2010. Nadal peut devenir le deuxième joueur après Andre Agassi à compter à son palmarès les quatre tournois du Grand Chelem, la Coupe Davis, l'or olympique et le Masters. Rien que ça.

1. Rafael Nadal a remporté 60 tournois dans sa carrière. Mais un seul en indoor, sur surface rapide (il a gagné en salle, mais sur terre, en début d'année, à Sao Paulo). C'est une réelle carence dans la carrière de l'Espagnol, en quête d'un sacre dans ce contexte depuis Madrid fin 2005. Plus de huit ans d'attente. Mais s'il est en mesure de tordre le cou à cette disette, c'est bien cette année où il est déjà devenu, pour la première fois de sa carrière, l'incontestable patron du circuit sur dur.

5. Ce n'est que la cinquième fois que la finale du Masters oppose le numéro un au numéro deux mondial. En 1983, Ivan Lendl, alors numéro un, avait été battu par John McEnroe. Trois ans plus tard, le Tchécoslovaque avait pris le dessus sur son dauphin Boris Becker. Après 1986, il a fallu attendre… 2010 pour voir à nouveau une finale entre les deux meilleurs joueurs du monde. Mais depuis, c'est devenu une habitude. En 2010 (Federer bat Nadal), en 2012 (Djokovic bat Federer) et donc en 2013, les deux leaders du classement ATP ont disputé la finale du dernier tournoi de l'année.

17. Peu importe le résultat de la finale, Rafael Nadal et Novak Djokovic auront remporté 17 titres à eux deux en 2013. 10 pour l'Espagnol et 6 pour le Serbe à ce jour. 17, c'est plus que Ferrer, Murray, Del Potro, Federer, Berdych, Wawrinka, Gasquet et Tsonga réunis. Les huit autres membres du Top 10 à l'issue de cette campagne 2013 ont remporté 16 titres cumulés.

21. Novak Djokovic a signé dimanche sa 21e victoire consécutive. C'est la troisième meilleure série de victoire de la saison. Rafael Nadal a fait mieux que lui, et par deux fois. Mais de peu, puisque le Majorquin a remporté 22 matches d'affilée à deux reprises cette saison. Djokovic avait stoppé Nadal à Monte-Carlo avant que Steve Darcis ne le bloque lui aussi à 22 victoires en le faisant tomber à Wimbledon. S'il s'impose lundi soir, Nole égalera donc Rafa et il pourra même améliorer son score à l'occasion de la finale de la Coupe Davis. Fait notable, 11 de ces 21 victoires ont été obtenues face à des membres du Top 10.

29. Si Rafael Nadal l'emporte ce soir, il mettra fin à une incroyable disette: aucun gaucher n'a remporté le Masters depuis… John McEnroe en 1984, soit 29 ans d'abstinence. Big Mac s'était alors imposé en finale contre Ivan Lendl. Pas si  étonnant finalement quand on regarde ce qu'on accompli les gauchers depuis cette date. De 1985 à 2013, ils ont cumulé 17 tournois du Grand Chelem. Mais 13 ont été remportés par le seul Nadal. Les autres ont été enlevés par des joueurs (Gomez, Korda, Muster, Ivanisevic) qui n'ont jamais atteint la finale du Masters.

39. Ce sera lundi le 39e duel entre Nadal et Djokovic, ce qui en fait la rivalité la plus prolifique de l'ère Open dans le tennis masculin. Avantage au Majorquin, qui mène 22-16 pour l'instant. En 2013, il s'agira du 6e match entre les deux champions. Là encore, avantage à Rafa, avec trois victoires pour deux défaites. C'est également la 19e finale entre les deux joueurs, autant que Nadal et Federer et à une seule marche du record de John McEnroe et Ivan Lendl.

60. C'est le domaine dans lequel Djokovic est numéro un sur ce Masters : le pourcentage de points gagnés derrière la seconde balle. 60% de réussite pour le Serbe dans cet exercice. Un point déterminant sur lequel il ne devra pas transiger car il peine parfois dans ce domaine face à Nadal. Dès que son pourcentage s'abaisse autour des 50% en deuxième balle sur une manche contre l'Espagnol, le set lui échappe. Federer n'a gagné que 40% des points derrière sa seconde lors de sa demi-finale contre Nadal. L'Espagnol, lui, a fini à 69%...

70. Le pourcentage de conversion de Rafael Nadal sur ses balles de break au cours de ce Masters. Le numéro un mondial a obtenu 20 balles de break. Il a réussi à en convertir 14. Dans ce registre, Djokovic se situe loin derrière. Très loin même, avec seulement 41% de réussite (13 breaks sur 32 opportunités). Sans doute une des clés de la finale, car dans ce type de match, les occasions manquées se paient souvent très cher.

4140. Le nombre de points qu'aura cumulés Djokovic depuis l'US Open s'il parvient à battre Nadal lundi. Un automne pour le moins prolifique, en attendant, potentiellement, d'en ajouter jusqu'à 250 si tout se passe bien pour lui lors de la finale de Coupe Davis. Le Serbe a remporté deux Masters 1000 (2000 points), un ATP 500 (Pékin), auxquels il faut ajouter 140 points lors de la demi-finale de Coupe Davis et, pour l'instant, 1000 points au Masters. La finale rapportera 500 points au vainqueur. Ce n'est donc pas anodin. Nadal, lui, a pour l'heure engrangé 2020 points depuis son titre à Flushing. Soit un avantage de plus de 2000 points pour Djokovic, qui passerait à 2500 points lundi. De quoi permettre au numéro deux mondial de préparer un futur retour au pouvoir courant 2014. Une victoire permettrait à Nadal de ne pas fragiliser sa position à moyen terme.

0 commentaire
Vous lisez :