AFP

WTA Indian Wells : Elena Vesnina renverse Svetlana Kuznetsova en finale (6-7 [6/8], 7-5, 6-4)

Après 3h01 de combat, Vesnina a fini par avoir le dernier mot
Par Eurosport

Le 19/03/2017 à 22:23Mis à jour Le 20/03/2017 à 01:27

WTA INDIAN WELLS – Dominée dans le premier set (7-6), menée 4-1 dans le troisième, Elena Vesnina a trouvé les ressources pour venir à bout de sa compatriote Svetlana Kuznetsova (6-7 [6/8], 7-5, 6-4), au terme d'une finale de 3h01. La Russe, tombeuse de Kristina Mladenovic en demies, décroche le troisième titre de sa carrière. De loin le plus important. Lundi, Vesnina grimpera au 13e rang mondial.

Le combat fut acharné. Interminable, même. Il a fallu 3h01 pour que la finale d'Indian Wells sacre Elena Vesnina chez les dames. C'est peu dire, que la Russe a dû s'employer pour soulever le troisième trophée de sa carrière. Vesnina (30 ans) était même franchement mal embarquée face à Svetlana Kuznetsova. Elle avait cédé la première manche au tie break. Empoché la deuxième. Puis était menée 4-1 dans le troisième.

Pour sa première finale dans un tournoi WTA Premier Mandatory, les plus importants après ceux du Grand Chelem, Vesnina n'a pas tremblé. Il lui a certes fallu trois heures, soit la plus longue finale de l'histoire du tournoi californien, pour venir à bout de Kuznetsova, mais elle a conclu en beauté sa belle quinzaine californienne. Alors qu'elle était tombée en 2016 dès le premier tour, Vesnina qui s'est constituée un beau palmarès en double, a éliminé plusieurs joueuses de renom, dont la future N.1 mondiale, l'Allemande Angelique Kerber et l'Américaine Venus Williams.

Après deux premières manches très disputées, la 15e mondiale a fait craquer Kuznetsova avec son service et en abrégeant les longs échanges initiaux. Elle s'est offert son troisième titre WTA, confirmant que sa surprenante demi-finale de Wimbledon 2016 n'était pas le fruit du hasard, et sera lundi 13e mondiale, le meilleur classement de sa carrière en simple. De son côté, Kuznetsova reste bloquée à 17 titres et a perdu pour la troisième fois de sa carrière, après 2007 et 2008, en finale à Indian Wells.

"Je ne me suis pas sentie super sur le court, parce qu'elle était très agressive", a regretté celle qui compte deux titres du Grand Chelem (Roland-Garros 2009, US Open 2004) à son palmarès. "Je n'ai en outre pas très bien servi. Même à 4-1 au 2e set, je n'étais pas très bien. Bien sûr il y avait de la tension, mais je ne sais pas pourquoi certains jours on se sent moins bien que d'autres", a souligné Kuznetsova, qui aura 32 ans en juin prochain.

0
0