AFP

Bartoli, première

Bartoli, première
Par Eurosport

Mis à jourLe 12/02/2012 à 09:47

Publiéle 11/02/2012 à 16:15

Mis à jourLe 12/02/2012 à 09:47

Publiéle 11/02/2012 à 16:15

Article de Eurosport

Marion Bartoli s'est qualifiée pour la première finale de sa carrière à l'Open GDF SUEZ après avoir battu la Tchèque Klara Zakopalova dans le dernier carré (7-6, 6-0). La Française retrouvera l'Allemande Angelique Kerber ce dimanche.

Marion Bartoli a choisi son moment. Pour le 20e anniversaire de l'Open GDF Suez, la 7e mondiale s'est offert une première finale dans le tournoi parisien lors de sa sixième participation, huit mois après s'être hissée dans le dernier carré à Roland-Garros, à un kilomètre de là. Elle y rencontrera dimanche (15h30) Angelique Kerber. L'Allemande, 27e mondiale, tentera, elle, de devenir la première Allemande à s'imposer à Paris depuis Steffi Graf en 1995. Samedi, éprouvée par ses précédents combats, elle a difficilement battu la Belge Yanina Wickmayer, en trois sets 6-7 (2/7), 6-3, 6-4.

Comme en quarts de finale, Bartoli a réussi un retour fulgurant face à la 51e mondiale qui s'est procurée deux balles de set à 5-2, 40-15 dans la première manche avant d'être rattrapée par l'émotion et Bartoli. La veille déjà elle avait battu l'Italienne Roberta Vinci après avoir été menée 4-1 dans le deuxième set et 5-2 dans le dernier. "J'ai du mal au démarrage! Mais quand j'ai pu sauver ces balles de set et remporter le premier set, ça s'est nettement amélioré par la suite. Je suis super heureuse", a commenté Bartoli après avoir survécu à une série funeste de seize points perdus sur dix-sept au milieu du premier set. Jamais aussi bonne que lorsqu'elle est dos au mur, Bartoli visera dimanche son huitième titre, le premier depuis celui décroché à Osaka en octobre dernier.

Elle aura l'occasion de succéder à Amélie Mauresmo, dernière Française à avoir gagné en 2009, un tournoi dont elle est aujourd'hui co-directrice. La défaite de Zakopalova, qui était la moins bien classée des quatre demi-finalistes, signifie que pour la première fois depuis trois ans il n'y aura pas de Tchèque en finale à Coubertin. "C'est un grand moment pour moi. Après la déception de perdre au troisième tour de l'Open d'Australie, c'est super de rebondir aussi vite. Mais mon objectif n'est pas d'arriver en finale, c'est de soulever le trophée", a conclu Bartoli.

0 commentaire
Vous lisez :